mardi 24 mai 2011

Lettre à un superstitieux


Coupé de votre propre réalité, rien ne vous sert plus d'aboyer, désormais au loin, masquée par le tourbillon des sables, la caravane diffusant au long des routes la philosophie des lumières est passée depuis longtemps, désormais hors de votre vue
Suite sur la page...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.