jeudi 16 juin 2011

La règle de trois et le cheval de Troie

Le philosophe –
Rembrandt -

La règle de trois et le cheval de Troie

Lettre aux enseignants

Liminaire
Luc Chatel, Invité, le 05 Mai dernier, dans une émission de Jean-Jacques Bourdin , le ministre de l’Éducation nationale a été collé par une question de niveau CM2
Le problème était tiré du cahier d’évaluation soumis aux élèves. « Dix objets identiques coûtent 22 euros. Combien coûtent quinze de ces objets ? » Question du journaliste
Luc Chatel hésite, puis lâche… 16,50 euros ?
Faux ; Méconnaissance de la règle de trois, sinon le ministre aurait pu répondre « 33 »
Par Europe1.fr avec AFP
16 Juin 2011
Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a confirmé jeudi, alors que débute le bac 2011 avec l'épreuve de philosophie, que cette matière serait enseignée dès la classe de seconde dans environ 300 lycées.
"J'ai voulu aller plus loin dans l'enseignement de la philosophie qui est une spécificité française. On a un grand élan philosophique dans notre pays avec le développement des Cafés Philo, le développement de conférences", a-t-il déclaré sur Canal+. L'enseignement en seconde se fera dans 297 lycées, après un appel à projets dans des lycées. L'annonce avait été faite par Luc Chatel le 18 novembre, l'expérimentation devant avoir lieu dès la rentrée 2011.
Fin du flash

  Quelques philosophes importants en Europe -
selon leur lieu de naissance -

Oublis de noms...et de taille : Démocrite – Leucippe – Hypatie – Nietzsche...

[ Selon Nietzsche l'héritage platonicien d'une recherche de l'absolu, d'un principe en dehors du monde révèlait en vérité une crainte de la vie ]

Sensibilisation
Pourquoi faudrait-il sensibiliser, les élèves, à la philosophie à partir du secondaire et non dès le CM1 ?

Faut-il attendre le secondaire, quand le rôle de la philosophie, est le domaine du pourquoi dont les enfants sont si friands, cette tendance naturelle qu'il est si positif d'encourager ?

Faut-il attendre que soit encré dans leur têtes prêtent à tout croire, surtout transmis par leurs parents toutes les croyances ou idées reçues qui sont autant de frein à l'art de penser ?

Le cheval de Troie
N'est-il pas celui à l'image du cheval de Troie d'introduire à l'école les philosophies d'inspirations platoniciennes pour ne pas heurter certains élèves d'esprits déjà bien clonés par les religions ?

Peut-on ignorer qu'en certains lieux d'enseignements des savoirs des élèves particulièrement conditionnés  tentent d'empêcher dans la classe d'étudier Darwin ?

Faut-il se souvenir, pour en prendre acte, de cette enseignante, dans une école catholique, disait dès qu'elle en avait fini avec l'évolution qu'aussitôt dans le même cours elle donnait la version religieuse, en omettant, comme on peut sans douter de dire à ses élèves, par exemple, que la physiologie ne permet pas la procréation virginale ?

Est-ce que l'enseignement de la philosophie se réduira à travailler exclusivement sur des textes qui matérialisent la volonté de domination ?
.
La philosophie '' de textes '' deviendra t-elle, un utilitaire de plus, pour formater les esprits au '' quoi penser '' ou à voilà ce que vous devez penser?

Philosopher 

Le premier des droits de l'enfant et dès le CM1, l'école n'est-elle pas le premier des lieux public et privilégié où l'enfant doit avoir le droit de dire '' pourquoi ''?

La philosophie, faire de la philosophie n'est-ce pas d'abord de commencer par renoncer à croire, sinon comment prétendre faire de la philosophie?

Philosophe, dépasser le stade du '' quoi penser '', la philosophie ne s'accommode t-elle pas exclusivement de la pratique d'un apprentissage à '' comment penser ''?

Pourquoi devrais-je croire ce que vous me dites ?

Où - pourquoi ne pas croire l'inverse?

Est-il besoin de croire ?

Pourquoi ?

Là où prime le débat d'idées c'est la civilisation
Il me paraît intéressant, arrivé à ce stade du questionnement à l'adresse des enseignants d'attirer l'attention sur une polémique qui m'est arrivé, sur un forum, lors '' d'un débat '' avec un contradicteur, un échange de vue qui traduit assez bien que le point de départ de la philosophie, c'est à dire s'interroger ou s'étonner est nié ou purement et simplement pas même perçut...

Suite à partir de la page : Philosopher




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.