mardi 7 juin 2011

L'égalité hommes - femmes


La Vénitienne Rosalba Carriera (1645-1757) : pastelliste de réputation européenne
Elle fut dans les années 1720 débordées de commandes à Paris. A Dresde, l’électeur de Saxe fera construire une galerie pour les 150 pastels d’elle qu’il possède
Elisabeth Vigée Lebrun (1755-1842) : peintre favori de Marie Antoinette, elle sera en outre membre des académies de Rome, Parme, Bologne, St Petersbourg, Berlin, Genève et Rouen

Autoportrait

Angelica Kauffman - Berlinoise (1755-1819) : elle fera son premier autoportrait à 13 ans.
Les amateurs s’arracheront ses œuvres à prix d’or.

L'égalité hommes - femmes

Élever leurs enfants dans le respect stricte de l'égalité hommes femmes à toujours été [ ou est ] le lot de tous les personnes que je peux considérer comme étant de mes proches ou d'autres que je connais [ ou connues ] d'un peu plus loin

Le consentement mutuel, en dehors de tout '' ordre moral '' est au chœur des relations entre des personnes quelques soient leurs orientations sexuelles et cela n'entraine aucune obligation de s'assujettir à un modèle plus qu'un autre

Je ne suis pas d'accord avec les propos diffamatoires tenus à l'encontre de Robert Badinter, il n'est intervenu qu'avec sa fougue habituelle, comme il l'a toujours fait dans de pareilles circonstances, pour défendre la présomption d'innocence

Dans le contexte dans lequel il s'est écrié '' Toujours les victimes ! ", suivi de ses légitimes explications, sans qu'il n'ait pu à aucun moment faire le moindre tord à cette femme qui s'est déclarée victime d'un viol

L'affaire D S K signe le rappel que l'égalité hommes – femmes reste un problème non résolu dans les têtes et qu'il se pourrait bien que ce soit la clé de comportements misogynes avec les graves dérives quotidiennement rapportées sur la place publique

Mais ce débat justifié à eu pour conséquence de donner un affligeant '' spectacle'' dans les médias

Notes
« La place des femmes est à la maison »
Depuis quand est-il d’usage de voir les femmes abandonner les soins pieux de leur ménage, le berceau de leurs enfants, pour venir sur la place publique (...) remplir des devoirs que la nature a départis à l’homme seul ?
Procureur Chaumette, 1793

Cette interrogation accusatrice se fait l’écho, au coeur de la Révolution française, de l’opinion courante selon laquelle la place des femmes est, par nature, à la maison et donc celle des hommes, dehors.
La question posée par le procureur Chaumette contient la réponse attendue : « jamais ». Bien qu’objet de débats, l’organisation des sociétés primitives fonde donc l’idée reçue et sa justification naturaliste : la faiblesse musculaire des femmes, lourdes de leur grossesse, entravées par les nourrissons au sein et les enfants aux bras les a vouées aux soins de la famille, laissant aux homme et à leurs forces les activités extérieures.
Mais cette argumentation naturaliste ne résiste pas à l’analyse. On ne peut en effet se prévaloir de la nature pour expliquer la répartition sexuée des rôles dans la société, car celle-ci est une construction humaine. Les applications extrêmes de cette idée reçue le prouvent sans nuance : de l’antique gynécée auquel les étrangers à la famille n’ont pas accès, au harem, cet entre-femmes offert au maître des lieux, le projet est moins de placer les femmes à la maison que de les retirer de l’espace public. Les burquas des Afghanes d’aujourd’hui ne sont-elles pas le dérapage majeur de l’idée reçue : femmes cloîtrées au foyer, elles ne peuvent en sortir qu’en portant sur elles leur tous. Comme telles, elles sont renvoyées dans leur foyer dès la paix signée. La hâte à les remettre « à leur place », [ …/... ] Extrait de Histoire & Civilisations - Yannick Ripa
Crab – 07 Juin 2011

Suite sur la page




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.