lundi 19 septembre 2011

LAPSUS

« La politique telle que je l'aime »
Martine Aubry
 

La fiction dépasse la réalité


Et pourtant Comme Kepler-16b, nous aussi, nous vivons sous '' la bienveillance '' de deux soleils

Elle ou Elle

Chaque lecteur sensible et averti sait que '' le conscient est la continuité de l'inconscient '', que le libre arbitre n'est qu'une invention religieuse

J'ai interrogé, Changelejeu, le seul reporter qui mérite sa carte de presse

« La politique telle que je l'aime » ; Définir sa motivation par cette annonce, presque une devise n'est-ce pas de la part de Martine Aubry, un acte manqué ?

  • Clairement non, ce n'est pas un acte manqué, car Martine Aubry n'en manque pas une

Portant les médias s'évertuent à démontrer que deux soleils peuvent se faire de l'ombre, qu'en dites-vous ?

  • Je ne vous suivrais pas sur ce terrain, il y à longtemps que sont devenus rares, pour nous informer, les commentateurs politiques qui se réfèrent à de véritable enquêtes d'investigations

Certes mais...

  • Vous aurez remarqué que le commentateur politique désormais se réduit au port d'une écharpe rouge, d'une chemise blanche avec au col une cravate orange très foncée

C'est vrai, mais pouvez-vous m'en dire plus ?

  • Je pense qu'il est préférable de ne pas insister sur les rapports de tons et se préoccuper du rapport de proportions qu'impacte la tonalité de la déclaration Aubry dans le '' petit monde politique et médiatique ''

Je vous l'accorde, d'autant que cette déclaration paraît préoccupante

  • Je ne le vous fais pas dire, car voyez-vous, ce n'est pas de la part de M Aubry, un acte manqué, mais un un lapsus

Un lapsus !?

  • Elle voulait dire « La politique, c'est le clientélisme tel que je l'aime »

Ah oui, je vois ce que vous voulez dire, j'avais lu un texte publié par Crab, attendez_______attendez...je

- Ne cherchez plus, c'est sur son blog, à partir de la page :
Crab – 20 Sept 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.