jeudi 15 septembre 2011

L'islam – source de législation ?

 
Le nom zaraθ-uštra est un composé Bahuvrihi en avestique de zarəta- « ancien, faible » et de uštra « chameau », qui se traduit par« celui qui a de vieux chameaux ».

« On ne m'a pas demandé — mais on aurait dû me demander —, ce que signifie dans ma bouche, dans la bouche du premier immoraliste, le nom de Zarathoustra, car c'est juste le contraire qui fait le caractère énormément unique de ce Perse dans l'histoire. Zarathoustra, le premier, a vu dans la lutte du bien et du mal la vraie roue motrice du cours des choses. La transposition en métaphysique de la morale conçue comme force, cause, fin en soi, telle est son œuvre. Mais cette question pourrait au fond être considérée déjà comme une réponse. Zarathoustra créa cette fatale erreur qu'est la morale ; par conséquent il doit aussi être le premier à reconnaître son erreur » - Nietzche

LIBYE

Le jour de gloire est arrivé : '' Ainsi parlait le grand Nicolas Sarkozy ''

Cit/ :
" La France est très attachée à l'unité de la Libye, à la réconciliation des Libyens et elle dit à ses amis libyens: 'regardez l'avenir ensemble, pas de vengeance, pas de règlements de comptes, le respect des règles de droit. " Mais, a poursuivi le président français, " pour que le pardon puisse être apporté par chacun, il faut que chaque Libyen sache que ceux qui ont commis des crimes ou qui ont volé le peuple libyen auront à rendre des comptes, il ne peut y avoir de pardon s'il y a le sentiment de l'impunité "

Mais !
Le chef des autorités de transition, Moustapha Abdeljalil, a affirmé « que l'islam serait la principale source de législation dans la nouvelle Libye, mais a rejeté toute " idéologie extrémiste " »

Question, pourquoi la principale source de législation ne s'inspirerait pas de l'Éthique, c'est à dire : La liberté de conscience, la liberté d'expression, l'égalité des droits inaliénables et imprescriptibles de la femme et de l'homme ?

Pourquoi sortir un dictateur et le remplacer dans une '' nouvelle Constitution '' par des articles antidémocratiques , puisqu'inspirés par des textes totalitaires ?

Cit/ :
A New York, les Nations unies ont pourtant pressé le C N T, issu de la rébellion, de placer davantage de femmes à des postes clé et de donner plus de poids à l'égalité entre les sexes dans la future Constitution du pays.
" Nous avons reçu des ébauches de la ( nouvelle ) Constitution libyenne. Nous comprenons qu'elles sont préliminaires et provisoires, mais elles ne respectent pas les changements modernes selon lesquels la vie politique " ne concerne pas que les hommes, a déclaré l'ambassadeur de Norvège à l'ONU, Morten Wetland.

Savoir que :
Cit/ :
Abdelhakim Belhaj, l’un des principaux gouverneurs de la " nouvelle " Libye – il a pris Tripoli à la tête des troupes insurgées- que la CIA connaît bien puisqu’après une longue traque, elle l’a arrêté en Malaisie en 2003 et emprisonné dans une prison secrète à Bangkok. L’homme, qui a le profil type de ces combattants formés en Afghanistan, a surtout été pourchassé comme l’un des fondateurs du Groupe islamique combattant ( GIC ) libyen, une petite formation ultraradicale qui, dans les années précédant le 11 Septembre, possédait au moins deux camps d’entraînement secrets en Afghanistan et accueillait des volontaires liés à Al-Qaïda. On retrouve Abdelhakim Belhaj au Pakistan, puis en Iraq où il aurait côtoyé al- Zarqaoui, le dirigeant de l’organisation islamiste dans ce pays.   Source Le Monde
Suite à partir de la page :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.