lundi 12 septembre 2011

Vous, vous êtes de quel genre ?


[ Réponse facultative ]
Comment des gens qui prônent l'abstinence sexuelle peuvent-ils se déclarer qualifié pour prétendre répondre de ce qu'est la nature humaine ou de ce qui fait la singularité de chaque personne ?
Ces asexués vaticano-acadabrantesques de la communauté '' sexuelle '' sans sexe adeptes mais prônant pour les autres la reproduction sans condition préalable, sur quels critères s'appuient-ils autres que l'utopie ?

S'imaginent que l'on ne peut vivre que du cantique des cantiques et d'eau fraîche [ pour l'eau, n'y comptez pas trop en Cisjordanie, pas même à '' l'ami '' ( Hébron ) ] ?

Et de sortir leur lourdingue artillerie : « " un changement de paradigme remettant en question la différence sexuelle intrinsèque à l'humanité " » redondance cyclique de ces sans joies

D'après Le Monde : Un prêtre, 
-->Tony Anatrella [ psychanalyste ( rire ) ] et " consultant " au Vatican sur les questions de famille et de santé, dénonce cette " idéologie totalitaire, plus oppressive et pernicieuse que l'idéologie marxiste ".
Pour l'Église, les conséquences de cette théorie portent sur la déconstruction de la famille et de la filiation, ou sur la reconnaissance d'orientations sexuelles diversifiées, qui induit notamment le mariage homosexuel.

Source :



Parler d'idéologie totalitaire quand les nazies, dans les camps, livraient les homosexuels à leurs chiens jusqu'à ce que mort s'ensuive, ces gens là, ont toujours été au-dessous de tout et ne peuvent que l'être ad vitam aeternam

Feraient bien de se souvenir à seul fin de cesser de polluer les esprits de :
Carpe diem = cueille le jour : titre d'un poème d'Horace, qui résume en deux mots la théorie de l'épicurisme ( doctrine philosophique de l'époque grecque, reprise par les romains ) : profite du jour présent, ne te soucie pas du lendemain

Suite à partir de la page :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.