mardi 18 octobre 2011

Le mal

Une lectrice, écrit : «Savez vous qu'ils viennent de découvrir que ce monstre était atteint d'une maladie neurologique affectant ses capacités mentales ? On le savait fou, on ne savait pas que c'était d'origine génétique. » - Fin de son propos
 
La responsabilité
« La France cherche et cherchera toujours le démembrement de sa voisine trop puissante, l'Allemagne.
Si j’étais Français, et si, par conséquent, je tenais autant à la grandeur de la France que je tiens à celle de l’Allemagne, je ne pourrais et ne voudrais agir autrement qu’un Clémenceau pour qui la paix était la continuation de la guerre. » écrivait dans son programme Hitler

L'époque
Quelques uns des milieux ultra-conservateurs allemands dissimulaient mal une secrète admiration pour la France considérée comme " le pays le plus réactionnaire d’Europe " et il n’était pas rare d’entendre dire à Berlin qu’ " Allemands et Français alliés seraient les maîtres du monde "
Ce n'est pas l'impact des traités de 1919, comme l'ont prétendu certains, qui est à l'origine d'une préparation de guerre contre la France

Hitler n'était pas à lui seul l'Allemagne
Se borner ou s'appuyer sur les divers débats au sujet de la santé d'Hitler démontrant qu’il était atteint de la maladie de Parkinson, du syndrome du côlon irritable, de la syphilis, de lésions cutanées et de dépendance à la méthamphétamine
Tous les gens atteints de ses pathologies n'ont pas écrit Mein kampf, sinon que dire de tous ceux '' en bonne santé '' qui partageaient sa vision du monde en Allemagne, une petite minorité en France l'ont aidé à différends niveaux à mettre en œuvre les pires politiques...

Expliquer Hitler à partir d'un problème de santé d'origine génétique n'est pas le meilleur service à rendre aux jeunes générations d'allemands * qui individuellement n'ont pas fait l'indispensable travail de mémoire pour pouvoir tourner la page

Comme je l'écrivais récemment, la grande majorité des plus jeunes n'ont entrepris aucune recherche pour savoir où étaient et qui étaient leurs parents ou grands parents durant la période de domination des nazies
Voir sur ma page, à propos du '' travail de mémoire '' *


Hitler et son principe des races supérieures n'étaient pas un cas isolé dans une Allemagne où plus particulièrement une partie importante des populations étaient '' culturellement '' antisémite

Suite, ce que j'écrivais le : 16 Octobre dernier *
Crab - 18 Octobre 2011

Site :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.