dimanche 2 octobre 2011

Partita N° 4

ELLES - Les BELLES

Le bain et le miroir

Cluny

Les religions haïssent les belles femmes
C'est bien parce que les scribes religieux haïssent les femmes qu'ils sont condescendants dans leurs textes, prétendus sacrés ou divins, envers elles au point de ne pas s'adresser à elles pour des questions qui, pourtant, les concerne
Ils détestent par dessus tout les belles femmes car ils en ont peur, tentent de les enfermer dans l'idée exclusive de la reproduction ou comme les islamistes de '' gré '' ou de force les tenir cloîtrés, voudraient les effacer de la vue '' des pauvres pécheurs '', les criminaliser toutes car '' elles ont le tord d'être séduisantes ''
...pour certaines femmes de déambuler, dans nos rues, métamorphosées en momies ambulantes [ comble de l'aliénation, certaines prétendent le faire volontairement
Nefertiti
Mahomet détestait les femmes, sinon il n'aurait pas demandé aux seuls hommes de se montrer correct envers les femmes, il aurait dit aux hommes ET aux femmes, en même temps, à égalité, de se comporter correctement envers leur conjoint / conjointe
À contrario l'hypocrisie prédomine notamment dans le texte du coran ou de la sharia du Droit - les scribes religieux prouvent qu'ils détestent totalement les femmes puisqu'ils ne les considèrent pas à égalité avec eux mais sans vergogne s'efforcent de se donner bonne figure [ au nom du sus-nommé Allah ] avec de la rhétorique...du genre, faut être '' protecteur '' avec elles...affligeant !
Les sociétés primitives, en gros, étaient toutes misogynes. Bien que la parole publique des femmes était particulièrement accepté et apprécié dans la Grèce antique *  
[ L'exception qui confirme la règle ]
En Crète, il n’y avait pas ou peu d’esclavage [ contrairement à l’Égypte ], et la femme était presque l’égale de l’homme.
Il est à noter que les Minoens ne vénéraient que des divinités féminines aux seins nus, et les archéologues n’ont trouvé aucune représentation de divinités masculines 
En Crète, aux VIIe et VIe siècles avant notre ère,voit le jour un remarquable traité de droit fondement du principe de l'égalité entre hommes-femmes

La lapidation d'Hypatie par des chrétiens au IVe siècle de notre ère sonnera l'interdiction pour les femmes d'enseigner en public, ce sera la fin de la parole publique des femmes

'' L'excuse '' formulée par les dignitaires des religions monothéistes est bel et bien de prétendre qu'il ne faut pas changer un seul mots des '' saintes ou divines écritures ''
Par voie de conséquence les religions duelle, sont entièrement responsables de la misogynie actuelle dominante dans certaines de nos sociétés démocratiques où la religion à encore un impact relatif

Exhiber une identité religieuse et de se définir par opposition aux autres qui deviennent des étrangers rend visible les formes policées de la xénophobie ou le racisme dans une partie de notre société française
Racisme, xénophobie qui sont de la même nature que le sexisme ou l'homophobie

Le paradoxe ce sont, ceux qui comme moi, c'est à dire les laïcs se font traiter de racistes * , qui considèrent que croire en dieu et la religion est une affaire strictement d'intimité et non d’extériorisation excessive sur l'espace public comme les pratiques de voilée les femmes ou de prières dans les rues

Dire ou rappeler que la religion musulmane prônant l'infériorité de la femme, le voile, la burqa étant la première visibilité de cette soumission, c'est appeler ces faits par leur nom, d'ajouter que cela procède aussi d'une stratégie de vouloir faire reculer la démocratie marche à plein, avec la complicité des politiques et des maires de communes

Plus grave le silence d'associations qui n'ont en fait de féministes que le bandeau de l'enseigne ferme les yeux, la loi de mars 2004 qui interdit le port du voile à l'école ne s'applique pas aux écoles privées musulmanes et comme il n'est pas interdit dans la rue, les petites filles qui fréquentent ces écoles sont voilées dès leur plus jeune âge et en permanence dans l'indifférence générale de ces '' grandes défenderesses '' des droits de la femme

Sont rares les féministes de la veine d' Élisabeth Badinter dont la lucidité ne s'est jamais démentie depuis '' Fausse route '' à '' Le conflit, la femme et la mère, dont la position vis à vis des agressions contre la liberté, l'autonomie, l'indépendance financière des femmes orchestrées par des fanatiques islamistes où par tout musulman incapable de considérer le coran comme un vieux et obsolète texte essentiellement misogyne

Prières dans les rues pratiquées par des hommes [ aucune femme ni participe ] au lieu de s'adapter, comme on l'a vu ou le voit encore, de faire plusieurs services quand une mosquée est de trop faible surface

Le renfermement sur sa communauté ou clan à l’exclusion des autres groupes, est la négation de l'universalisme, l'expression depuis plus d'une quinzaine d'années d'une forme nette de xénophobie, seules nos ressemblances qui peuvent nous nous unir
Garder la tête haute, visage découvert, sans port du voile patriarcal et sexiste d'un autre âge, sortir de cette soumission à la vérité religieuse reviendrait à s'émanciper d'un endoctrinement infantilisant

Les gauches comme le droites portent une lourde responsabilité, les premiers pour avoir confondu défense de la laïcité avec le racisme, et le plus fort de défendre essentiellement [ à travers les musulmans ] la religion [ la mahométane ] colportant dans les textes du coran des diktats racistes ou xénophobes et autant d'appel à la haine de l'autre [ le non-musulman ] jamais observés à ce niveau pas même dans aucun des chapitres des autres confessions qui pourtant ne brillent pas d'une extraordinaire luminosité ou générosité envers l'incroyant

Pour les droites ne pas s'en tenir exclusivement à la loi de 1905 qui reste et réserve la réelle possibilité de laisser le religieux hors des sphères publiques, des réponses trop faibles, des arrangements qui vont dans un sens contraire à la neutralité laïque, symétriques aux modes de gouvernances clientélistes que l'on peut identifier par certaines dispositions pris au sein de certaines communes des gauches

Notamment à Lille où le principe de laïcité est bafoué par la maire qui par ailleurs avait ménagé longtemps le guérinisme marseillais

Bientôt 2012, lequel des candidats à la Présidence s'engagera clairement à faire respecter la loi de 1905 ?
Crab – 02 Octobre 2011


    * Période partant du XV° siècle avant Jésus Christ ( débuts de la civilisation mycénienne.) pour arriver jusqu'au I° siècle avant notre ère

    * Se voit accuser de racisme, par les communautaristes dont des association qui ont pris l'enseigne '' d'antiracistes '', mais qui en fait dominés par des individus favorables à toutes les formes de bigoteries, ne veulent pas admettre ou plutôt fond la sourde oreille que le racisme le plus répandu c'est celui qui fait de la femme un être inférieur – Eh çà dérange tout ce joli monde...

Suite à partir de la page :

Partita N°1


Partita 1 - Suite


 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.