samedi 15 octobre 2011

Tunisie - Élections


La liberté d'expression : Oui ! - Non !

Dans huit jours les tunisiens votent !

Cit/ :
Les premières enquêtes situent les islamistes entre 20 % et 30 %. Mais le danger réside moins dans le score d'Ennahda que dans le manque de lucidité des politiques qui lui font face. A l'exception du tout nouveau parti Doustourna de Jawhar Ben Mbarek ( jeune, juriste et laïque ), tous semblent avoir renoncé à mener une bataille sémantique capitale : éviter que l'islam apparaisse comme la religion de l'État tunisien
Source : Le Monde

Le double discours des islamistes,
en Tunisie [ comme partout ailleurs dans le monde ]

Leurs idéaux fanatiques des islamistes se révèlent à travers l'obsession inavouée des élus d'Ennahda, spécialistes, experts dans l'art du double discours. " Démocrates " quand ça les arrange, selon les mêmes pratiques observées en France ou en Europe pour obtenir par exemple des arrangements...

Dans l'actualité en Tunisie ces élus islamistes sont toujours et quotidiennement à l'affût pour poser, ici ou là, des formulations " théocrates " dans la Constitution

Avant même d'entamer les négociations, ils sont parvenus à assimiler la " laïcité " à une forme d'athéisme, voire à de la colonisation occidentale

Une '' démocratie '' sans la liberté d'expression [ RIRE ], ce n'est pas la démocratie, mais une autre forme de dictature 
Crab - 15 Octobre 2011

Suite à partir de la page :

ou sur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.