dimanche 13 novembre 2011

Jeanne 2011

Une nouvelle Jeanne d'Arc au cinéma, muette, fervente et sensuelle

« ...le film se concentre sur la période où l'héroïne est faite prisonnière et vendue aux Anglais, ce qui permettait de mettre en scène le plus d'éléments inédits ou moins connus de son parcours », explique Philippe Ramos



« Les voix ne viennent plus. Sans mes voix, je ne parlerai plus », décrète Jeanne au début du film, faisant vœu de silence. « Pas un mot de ma bouche, même une prière, même pour toi » murmure Jeanne d'Arc, désespérée, en s'adressant à Dieu depuis sa cellule



Philippe Ramos, le réalisateur de s'interroger : « La Pucelle " se dit le réceptacle de l'immensité du ciel, et cela m'interroge ", dit-il, affirmant que là où un croyant pourra voir " le signe de Dieu ", un non-croyant verra " un mystère du monde '' »



En temps qu'incroyant, je n'ai du tout ce point de vue « un non-croyant verra " un mystère du monde ''  » - je le partage d'autant moins que le ciel est imaginaire, il y a l'univers et l'univers n'a ni haut ni bas



La notion de '' mystère '' est employé généralement par l'église chaque fois qu'elle n'est pas en mesure de fournir une explication satisfaisante



Pour l'incroyant que suis, je ne vois pas en Jeanne quoi que ce soit de mystérieux ni de phénoménologique



Comprendre ce qui n'est en rien un phénomène mais relève de la '' bonne compréhension de la psyché '' de Jeanne, certes une jeune femme intelligente, mais aussi dont on peut dire d'elle quelle était paradoxalement d'une très grande naïveté »



J'avais écrit le 08.03.2010 :

DÉMONTER UNE FALSIFICATION

...'' Jeanne d'Arc '' entre guillemets car l'histoire de Jeanne, racontée par les falsificateurs monothéistes ne sert qu'eux, la promotion de leur croyance et non l'Histoire... »



Suite page :




Crab – 13 Novembre 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.