mardi 15 novembre 2011

Sleeping Beauty


Sleeping Beauty
« Ce que les hommes lui font la nuit, elle l'a oublié au réveil. Une jeune étudiante ( Emily Browning ) qui a besoin d’argent multiplie les petits boulots. Suite à une petite annonce, elle intègre un étrange réseau de beautés endormies. Elle s’endort. Elle se réveille. Et c’est comme si rien ne s’était passé… »

Cette relecture érotique de « La belle au bois dormant » sera désormais, suite à la décision du ministre de la culture, interdit aux moins de 16 ans

L'histoire aurait lit-on, ça et là, de quoi choquer - ? -
La réalisatrice a elle aussi fait savoir par communiqué de presse qu'elle ne comprenait pas ce choix :
« Selon moi, s'il y avait un film incitant à la prostitution qu'il aurait fallu interdire à des mineurs, c'était Pretty Woman car l'héroïne, jouée par Julia Roberts se prostitue et à la fin du film, elle gagne le cœur de Richard Gere ainsi que sa fortune, dressant un portrait idyllique et mensonger de la prostitution. »

La position de la commission , jugeant l’œuvre, « " subversive et dérangeante " » pour interdire le film au moins de seize ans ? ? 

Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes et qui avait sélectionné le film au printemps dernier : « Aucun membre de l’équipe du Festival n’a jamais été effleuré par l’idée que ce film puisse être en quoi que ce soit une apologie de la prostitution (...). A ce compte-là, les images de la mort de Kadhafi au journal de 20 heures sont elles aussi “ susceptibles de heurter le jeune public ”. C’est absurde »
Source : Libération
« Il vit sur un lit, dont les rideaux étaient ouverts de tous côtés, le plus beau spectacle qu'il eût jamais vu » - extrait - Charles Perrault

Notre vision du monde extérieur s'est construite par la pensée logique et ne repose pas sur la pensée magique, comme dans la fable ; « la belle au bois dormant »

Extrait :
Il s'approcha en tremblant et en admirant, et se mit à genoux auprès d'elle. Alors comme la fin de l'enchantement était venue, la Princesse s'éveilla ; et le regardant avec des yeux plus tendres qu'une première vue ne semblait le permettre :
« Est-ce vous, mon Prince ? Vous vous êtes bien fait attendre »
[ Lui dit-elle ] - Fin de l'extrait -
C'est mignon tout plein, n'est-ce pas ?
Crab 15 Novembre 2011

Notes :
La nouvelle fait l'effet d'une bombe dans le cinéma d'auteur. Sleeping Beauty, le premier film de Julia Leigh produit par Jane Campion ( La leçon de piano ) avec Emily Browning ( Sucker Punch ) est officiellement et définitivement interdit aux moins de 16 ans

Précédé d'une réputation très loin du scandale lors de sa projection au festival de Cannes 2011, Sleeping Beauty raconte l'histoire d'une jeune étudiante qui offre ses services à une agence de prostitution unique. Chaque soir, elle s'endort avec son client et se réveille le lendemain sans aucun souvenir de ce qui s'est passé.
Récemment, Julia Leigh et Michèle Halberstadt, de la société de distribution ARP, s'étaient vivement opposées au comité de classification qui souhaitait interdire le film aux moins de 16 ans, et elles avaient fait appel au Ministère de la Culture.
Mais Frédéric Mitterrand a confirmé hier l'interdiction du film, qui se verra ainsi relégué dans un circuit de salles très restreint.
Avant Sleeping Beauty, les films d'horreur ultra-violents Saw 3, Frontière ( s ) et Martyrs avaient fait parler d'eux.
Mais c'est du jamais vu pour une œuvre sélectionnée en compétition officielle au Festival de Cannes, et projetée à 19 H 30
La nouvelle précède de peu la sortie du film, en salles dès demain. Les curieux et les cinéphiles devront bien chercher pour trouver un endroit où découvrir le film – Fin de citation

Suite :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.