jeudi 26 janvier 2012

La robe du concordat


 
Regardons sous la robe du concordat
En 1905, le concordat était et reste une affaire de fric, en tant qu'incroyant je considère que l'on dévoient les impôts de tous les citoyens dans la mesure où ne sont pas enseignés dans ces mêmes établissements en contrepartie le mode de pensée philosophique des incroyants, ni ceux des athées et des agnostiques

Suite à partir de la page :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.