vendredi 16 mars 2012

Au Maghreb - l’hiver ne fera jamais le printemps


Le suicide d'une fille de 16 ans contrainte d'épouser l'homme qui l'avait violée a fait l'effet d'un électrochoc au Maroc, où se sont multipliés, jeudi, les appels à la réforme, voire à l'abrogation d'une loi qui fait du viol un simple délit et bénéficie plus au violeur qu'à sa victime...

Suite page :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.