dimanche 26 août 2012

L'UNIVERSEL

Univers
-
Évolution



Que l'univers ne soit pas une création est un FAIT et non une théorie
L'univers n'est pas une création, il n'est pas un '' objet '' fini puisqu'il a une histoire et son histoire se vérifie sans difficulté - nous pouvons observer l'écartement mutuel des galaxies quotidiennement, un gonflement de l'espace lui-même que l'on désigne par l'expansion de l'univers


L'univers n'a qu'une histoire
Pour prétendre que l'univers est une création, quelques hommes ( des monothéistes ) ont inventé le concept dieu : hors cette idée d'un dieu créateur n'est pas un fait, elle n'est rien de plus qu'une croyance parmi d'autres
Sans création il ne peut y avoir de créateur
Quand bien même nous ne savons pas tout de l'histoire de l'univers au-delà des 13 milliards 700 millions d'années passées, c'est à dire l'horizon actuel de nos connaissances - l'univers parce qu'il a une histoire n'est pas une création et sans création il ne peut y avoir de créateur
'' origine de l'univers '' est une notion qui perd toute crédibilité dans la mesure ou l'univers n'est pas une création
Ce que l'on nomme '' le Big-bang '' * s’est produit lorsque l’Univers n’avait que 380 000 ans et qu’il est devenu transparent

L'univers ne peut-être une création, puisque toute fin de processus est le début d'un autre
'' on '' ne peut s'interroger que sur les origines ou la notion d'origine
Savoir que l'univers à une histoire permet de démontrer sans peine qu'il ne peut y avoir de dieu ( créateur ) monothéistes ou polythéistesen conséquence aucune religion ne peut prétendre être une révélation

Ce que l'on appelle naissance (ϕ́υσις) n'est qu'une composition nouvelle d'éléments préexistants

En conséquence il n'y a donc pas de textes sacrés mais une production hystérique et paranoïaque formée d'un ensemble de chapitres compilés et cautionnés par quelques chefs de tribus en mal de domination
Autant de textes plus incohérents, plus infantiles et égoïstes les uns que les autres, jouant sur à la fois sur l'anxiété vis à vis de la mort, la frustration sexuelle, et pour l'essentiel fortement sexistes, homophobes et xénophobes
L'univers que nous observons est différend de ce qu'il était il y de cela 13 milliards 700 millions d'années
Il en est de même pour notre planète où les plaques tectoniques glissent, se déplacent, s'entre-choques, se chevauchent, soit autant de phénomènes naturels parmi bon nombre d'autres qui montrent que même la Terre n'est pas non plus un objet fini

L'Évolution un FAIT et non une théorie
Des espèces disparaissent, d'autres s'adaptent, d'autres nouvelles apparaissent...
Ni plus ni moins que les dinosaures après leur disparition, l'être humain dans l'univers n'est pas au-dessus de la nature, comme toute autre espèce est la nature et en même temps une petite partie de la nature



Miraculeux ?
N'est décrit ou ne peut-être décrit que ce qui existe, dans toute l'histoire de la vie spirituelle de l'humanité il n'y a jamais eu qu'un seul miracle - La Musique




Podarcis sicula. Des lézards de l'espèce p. Sicula déposés sur l'ile de Prod Mrcaru en 1971 ont évolué en 36 ans de sorte à disposer d'un nouvel organe de digestion absent chez l'espèce d'origine : les valves sécale

[ « Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt. » Albert Einstein]


Le temps est venu, devant la recrudescence des fanatismes, comme disparaissent des espèces qu'il en soit fait autant pour les croyances, les idées reçues, les préjugés et la xénophobie distillés par les religions !

Non plus '' laisser croire '', mais choisir d'informer
Bien expliquer l'univers c'est directement défendre la liberté d'expression contre les élucubrations scientifico-métaphysique des écritures dites sacrées émanant de scribes d'autres époques, mais dont certains parmi nos contemporains de gré ou de force voudraient les rendre incontournables ou indiscutables aux yeux de tous et de toutes notamment en prônant l'interdiction de blasphémer

L'information, c'est un principe, '' le lancer '' de l'émancipation, engendre le refus déclaré de se soumettre à toutes les hiérarchies artificielles

En France ou ailleurs dans le monde, vous savez qui sont ceux au nom de leurs intérêts bassement matériels veulent imposer leurs philosophies matérialistes ( monothéismes ) de la volonté de domination, voudraient nous réduire au silence, en interdisant, notamment la critique des religions par quelques biais que ce soit !!!

Vu à travers le prisme des religions
Des '' chercheurs '' ( notez les guillemets ) prétendent qu'apprendre des prières et les réciter serait une thérapie préventive contre le risque de la maladie d’Alzheimer, prudents ils précisent que la méditation inspirée par la philosophie bouddhiste obtiendrait le même résultat

Il n'est pas venu à l'esprit de ces braves chercheurs ( par exemple ) qu'apprendre et réciter les fable d'Ésope, de La Fontaine ou encore d’œuvres poétiques et bien d'autres grands textes favoriseraient l'entretien de la mémoire
Ils me font penser à ces '' grands chercheurs '' qui voulaient localiser dans le cerveau le siège de la croyance sans qu'il leur vienne à l'esprit de rechercher celui de l'incroyance - Crab - 26 Août 2012

Tags : sciences,univers,évolutions,athéisme,philosophie,religions,idées reçues



* Notes : Big-Bang : Terme inventé dans les années 1950 (au cours d'un programme de la BBC) par l'astrophysicien anglais Fred Hoyle pour désigner avec ironie le concept "d'explosion originelle" introduit dans le modèle cosmologique initialement développé dans les années 1920 par l'astrophysicien belge Georges Lemaître et le physicien russe Alexander Friedmann.
Dans le modèle de Friedmann et Lemaître, l'Univers ne semble pas avoir éternellement existé dans le passé et il existe une singularité initiale, qui est souvent décrite maladroitement comme une sorte d'explosion, ce qui inspira Hoyle. Mais la prédiction physique importante de cette première version du modèle est l'existence d'une phase d'expansion de l'Univers, idée qui fut soutenue dès 1929 par les observations de l'américain Edwin Hubble. Dans les années 1940, la description physique précise de cette phase d'expansion débuta réellement, sous l'impulsion de l'américain d'origine russe George Gamow. Celui-ci prédit théoriquement l'existence d'une phase primordiale durant laquelle l'Univers était un objet extrêmement dense, chaud et opaque (prédictions soutenues dès 1965 par l'observation accidentelle du rayonnement cosmologique de fond par les américains Arno Penzias et Robert Wilson). C'est pour décrire de manière provocante ce modèle cosmologique concurrent du sien (le modèle dit "de l'Univers stationnaire") que le terme de Big-Bang fut introduit par Hoyle.
Alors qu'il ne portait initialement que sur "l'instant 0", le terme Big-Bang est désormais souvent utilisé pour décrire le modèle cosmologique standard actuel dans son intégralité. Ainsi, l'expression "modèle standard du Big-Bang" fait référence à un modèle cosmologique en perpétuelle évolution, mais reposant sur le modèle de Friedmann-Lemaître-Gamow (auquel on ajoute parfois les noms des américains Howard Robertson et Arthur Walker) et incorporant divers autres éléments, telle une phase dite "d'inflation" – Futura-Sciences

Suite :








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.