mercredi 29 août 2012

ROMS

 
Campements de Roms
Faire pleurer en montrant des familles Roms avec des enfants en bas âge [ hélas ] expulsées de leurs campements ne résout ni ne participe sur le fond à remettre la loi, les lois de notre pays au choeur des dispositifs qui permettent un fonctionnement normal, faire légitimement respecter l'État de Droit par tous y compris par les étrangers

Circuler en Europe ne signifie pas le droit de s'installer, de s'implanter illégalement sur des terrains privés ou publics

Nul étrangers n'est au-dessus des lois de notre pays, et c'est ce qui justifie les expulsions et la destruction des camps de Roms

Quand le serpent se mord la queue
Là ou le bât me blesse, c'est de voir le peu d'empressement de la plupart des pays européens de contrôler les sommes allouées à la Roumanie et à la Bulgarie pour intégrer dans toutes les activités économiques ou culturelles leurs ressortissants Roms

Expulser sans reconduire les Roms dans leur pays serait une aberration, mais par ailleurs c'est absurde de leur octroyer une prime au retour, c'est le serpent qui se mord la queue, puisque beaucoup reviennent rapidement [ Alors que nous devons faire des économies budgétaires, pratiquement en tirant sur tout... ]

Au-dessus des lois ?
Nul étrangers n'est au-dessus des lois de notre pays, disais-je plus haut ; faut-il rappeler, dans notre pays, toute personne qui construit sans faire de demande de permis de construire finit en Correctionnelle et se voit condamnée à démolir à ses frais la construction irrégulière et à payer une lourde amende plus des frais de Justice ?
La Justice ne se préoccupe pas ou ne tient pas compte de la situation familiale des personnes pénalisées, elle applique la loi

Droit au logement
Dois-je ajouter, dans notre pays, le déficit colossal de logements sociaux avec pour corollaire la foule de gens ou de familles inscrites sur des listes en attente de pouvoir se loger décemment, mais comme si ce n'était pas déjà suffisant, il faut encore entendre certaines associations réclamer de loger les Roms ?
Soit, rendre prioritaire au logement des gens qui se sont installés illégalement dans notre pays et leur ouvrir des droits au logement sous le prétexte qu'ils sont Roms ou appartenant à d'autres populations d'immigrés [ ? ]

S'expatrier ?
Entrer dans un pays pour y rechercher un emploi, bon nombre de français l'on fait, se sont expatriés, parfois même pour y créer dans les pays de destinations des entreprises - mais sans jamais à aucun moment s'installer illégalement sinon ils se seraient fait expulser
Dit autrement '' on '' ne vient pas en France sans disposer d'un contrat de travail ou des moyens financiers pour créer son emploi ou bien encore une entreprise
Le ministre de l'Intérieur ou les élus locaux ont raison de faire respecter l'État de Droit !

La France cinquième puissance économique
C'est l'argument majeur avancé par les représentants d'associations des Roms pour inciter les pouvoirs publics à installer, loger prioritairement les immigrés installés illégalement dans des campements, ce qui ne manquerait pas si cela advenait de voir affluer d'autres populations

La majorité des 4 à 5 millions de français sans emplois et les millions de personnes en situation de précarité se contrefichent de savoir que notre pays est la cinquième puissance économique, exigent des pouvoirs publics des solutions pour devenir opérationnels ou créatifs ; formations professionnelles adaptées pour changer de métiers, créer son emploi, fonder ou reprendre une entreprise
Ce sont les mesures susceptibles de les accompagner que tous ces gens anxieux attendent, dans leurs situations se contrefichent de savoir que la France est la cinquième puissance économique

Faire une pause
Mettre au pied du mur les gouvernants européens ou non européens,
quitte une fois de plus, à déplaire, de toute façon j'ai l'habitude de la polémique, d'assumer mes analyses, donc je le redis : '' il faut ramener la migration vers notre pays de populations d'origine des pays européens ou non européens à presque zéro
Faire une pause de dix, quinze ans ou plus, aussi longtemps que cela sera nécessaire '', la priorité c'est de réduire la pauvreté ou la précarité dans notre pays - Crab - 28 Août 2012

Suite :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.