lundi 22 octobre 2012

La voix de la République

 
L'Agora
Quand un ministre s'exprime, c'est au nom de la république, c'est ainsi quelque soit le sujet mis en question sur l'Agora


Quand Vincent Peillon dans une interview publiée sur le site de Médiapart le 20 octobre 2012 parle de dérive de la laïcité devenue une arme anti-musulman, il confond ce qui relève de la laïcité et ce qui relève des valeurs humanistes de la république


La laïcité
Vincent Peillon entretient au même titre que les gouvernements précédents une confusion de même nature : La laïcité ce n'est pas détourner l'argent public pour financer en partie la construction de lieux de cultes ou le fonctionnement des écoles confessionnelles ou encore le Concordat en Meurthe-Moselle


Manuel Valls précédemment entretenait cette ambiguïté caractérisant les gouvernements successifs depuis plus de vingt ans ;
lors de l'inauguration d'une mosquée, en déclarant devant un parterre de religieux « qu'il respecte tous les textes sacrés »
Vincent Peillon et Manuel Valls s'expriment au nom de la république, hors si la république reconnaît les cultes ( une des compétences du ministère de l'intérieur ), il n'est pourtant pas du ressort de la république ni de ses ministres de valider ( soit, respecter ou ne pas respecter ] les textes dits '' sacrés '' - le respect ou non des '' textes sacrés '' relève de la liberté d'expression



La république
Vincent Peillon ou Manuel Valls, au même titre que leurs prédécesseurs des droites au gouvernement qui eux usaient des prétendus « valeurs de la chrétienté » pour détricoter la laïcité, les socialistes à leur tour s'efforcent de museler la parole de tous ceux, pourtant majoritaire dans notre pays, qui ont obtenus toutes les libertés individuelles dont nous jouissons en critiquant toutes visions religieuses de la société portées par les judéo-chrétiens, désormais la règle c'est de faire passer tous ceux qui entrevoient la nécessité de démontrer le caractère anticulture, antisocial et déshumanisé du coran et de la sunna pour des anti-musulman, sous entendu, racistes, voire des intégristes
La voix de la République c'est faire entendre que l'égalité femme-homme ne souffre d'aucune concession et que cela na rien avoir avec la laïcité mais correspond à l'essentiel de nos valeurs humanistes républicaines


La laïcité est une chose, la critique des religions en est une autre
Dans quels pays sont assassinés ou emprisonnés au nom d'un dieu ou de la religion tous ceux qui se revendiquent publiquement athée ou tout simplement laïc ?
Dans quels pays dits d'Orient '' on '' fait la guerre aux femmes, où '' les codes de l'infamie '' constituent l'essentiel de la loi, sans oublier que ces faits de guerre anti-femme sont toujours d'actualité dans le corpus des lois de certains des États de l'Union européenne ( Pologne-Irlande ) et d'un bon nombre d'États aux USA ) ?


'' L'extrême confusion ''
Je cite Vincent Peillon ( dans Médiapart )  : « L'égalité c'est pas vous êtes tous pareils, mais vous pouvez être tous vous-mêmes, différents mais reconnus dans l'égalité de vos dignités respectives. C'est une égalité au service de cette émancipation et cette liberté. »
Eh bien justement, les monothéismes sont condamnables et sans appel : ce sont autant de chapitres plus misogynes, plus sexistes, plus athéophobe et plus xénophobe les uns que les autres
Les idéologies des principales religions du Judaïsme ou Paulinienne sont aggravées dans le coran où la religion musulmane atteint des sommets parce qu'elle est une religion de l'irresponsabilité interdisant de fait toute liberté de penser, donc de choisir et ne reconnaît aucunement les différences
Gauches et Droites, surtout les gauches à l'exception de rares personnalités [ Élisabeth Badinter, par exemple ] n'ont pas cessé ou affecté, depuis plus de deux décennies, ni voulu admettre que les voiles islamiques ne sont pas des signes religieux ostensibles mais rien d'autre que l'expression de l'inégalité femme-homme émanant de l'idéologie misogyne des patriarcats


Plus '' innocents '', de '' bons esprits '' parmi les gens de gauche ou de droite de clamer que s'occuper de voile ou de burqa c'est perdre son temps avec des détails au lieu de s'occuper des textes proprement dits pour en extirper versets ou sourates misogynes et xénophobes à mettre au débat et d'en parler
Quand bien même les voiles n'ont aucun rapport avec la religion, en débattre va de pair, en tout cas ne limite pas dans le même temps, la critique raisonnée du coran et de l'histoire d'un Mahomet chef de guerre ni ne dédouane pas de dénoncer les positions anti-femme et antisociale pris répététivement par les clergés des autres monothéismes


Les religions du monothéisme, c'est la règle générale sont totalitaires, n'acceptent pas les différences, nient les singularités puisqu'elles ne peuvent se pérenniser que par le clonage des esprits
Depuis Jospin, tant pour la gauche et la droite, c'est de masquer leur passivité par leur refus de rétablir ou de faire respecter la laïcité en supprimant tous les privilèges ou niches fiscales dont bénéficie les religions en montrant du doigt pour masquer l'essentiel de l’iceberg l'activisme de quelques groupuscules menant des actions de communications ridicules, au même titre que les principaux responsables du F N, autant de mouvements qui sur le fond prétendent lutter contre l'islamisation par plus de chrétienté - ce qui est une position bien évidemment anti-laïque - de surcroît une option politique qui ignorent délibérément les options spirituelles et éthiques du mode de pensée des incroyants
Certains observateurs ont raison de dire que la classe politique à droite, avec la surenchère de la gauche, depuis plusieurs décennies, vise à se servir du religieux pour rendre la crise moins indolore parmi les populations les plus précaires tout en voulant imposer un modèle européen dont la majorité des français ne veulent pas ou plus


Si non,
en matière d'analyse de ce qui est essentiel à critiquer et à dénoncer dans le religieux, compte tenu de leurs récentes déclarations ou bien Vincent Peillon, tel son collègue Manuel Valls, est atteint de cécité sinon l'un et l'autre n'ont pas lus les '' textes sacrés '', dans un cas comme dans l'autre c'est extrêmement grave :
et


La majorité des français sont attachés à leurs Terroirs - À leurs Racines culturelles -
En réalité ce comportement ou choix de ministres, '' favorables '' au surnaturel et au déraisonnable impliquant d'accepter la servitude propres aux religions monothéistes, en validant plus ou moins directement '' les textes sacrés '' collent parallèlement à cette logique qui veut imposer contre la volonté de la majorité des français l'Europe politique et Fédérale, mais aussi d'imposer la possibilité pour les personnes de s'installer partout en Europe et peu importe que notre modèle social soit le plus avantageux, le plus protecteur au point d'attirer des populations de migrants quand ils faudrait y mettre un terme, faire une pause pendant quelques décennies
[ Les français que l'on tente, jour après jour, de culpabiliser ne sont pas xénophobes, ils aiment bien, quand ils le peuvent, passer des vacances à l'étranger, mais dans la période actuelle où la pauvreté, la précarité ont atteint de tels seuils dans notre pays qu'il ne devrait plus être question d'accueillir de nouveaux arrivants ( même si cela humainement est pénible... ) ]
Une Europe des nations avec de grands projets mis en communs pour relancer l'économie, maintenir Erasmus, c'est grosso-modo ce que veulent majoritairement les français tant qu'existera autant de différence de statut, ( mais aussi de niveau de vie ), d'un pays à l'autre
Mais aussi, dans l'état actuel des économies européenne, de créer plusieurs zones euros pour faciliter le désendettement de certains pays...

La priorité :



et

Crab - 22 Octobre 2012






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.