dimanche 4 novembre 2012

Islamophobie ou racisme

Un leurre lancé par un collectif de lutte censé lutter contre l'islamophobie [ CCIF ], par le biais d'un clip de propagande consiste à faire accroire l'idée, dans l'espace public, que l'islamophobie et racisme c'est la même chose tout en prétendant '' astucieusement '' ne pas s'attaquer au droit de blasphémer
Taguer les parois des mosquées c'est de la crétinerie, dans ce cas parler d'islamophobie est grotesque, ce sont des groupuscules composés de quelques centaines de personnes [ de surcroît, pas toutes des activistes dites de terrain ], qui ont entrepris de mener une guerre de religion contre les musulmans ; leurs actions ridicules, dans la pratique, ne démontrent qu'une incapacité à critiquer le coran et la sunna par la raison
L'islamophobie dénoncée par ceux qui veulent ignorer les idéologies générées par les '' textes sacrés '', n'est qu'un fantasme symétrique au fantasme de ces '' nouveaux croisés '' idiots utiles qui défendent de prétendues et obsolètes valeurs chrétiennes dans notre société - dans tous les cas il ne s'agit que de délinquance déjà réprimée par la loi
Hors ces associations qui usent du terme d'islamophobie, ( qui en outre ne se sentent pas concernées par l'athéophobie relevée à longueurs des '' textes sacrés '' ), n'ont pas d'autres but que d'obtenir des lois comparables à celles qui condamnent l'antisémitisme - ce qui revient à comparer ce qui n'est pas comparable
L'objectif à peine voilé est d'obtenir l'interdiction de critiquer les '' textes sacrés '' et ne dupe personne fort heureusement dans notre pays ou la liberté d'expression est un des éléments les plus important de la culture française et qu'il faut revendiquer et protéger sans faiblesses
Ce qui est bien plus préoccupant c'est l'antisémitisme, qui conduit un premier ministre israélien, sur notre territoire, à exhorter nos concitoyens juifs à se réfugier en Israël, alors que nous savons depuis plus de dix ans que l'antisémitisme n'est plus le credo de l'extrême droite ( exception faite d'un petit noyau d'individus de plus en plus isolés )
Associer islamophobie et racisme est une escroquerie vis à vis du droit de critiquer, de dénoncer vigoureusement une religion de l'irresponsabilité, athéophobe, sexiste, [ cautionnant la discrimination sexuelle héritée du patriarcat ( ports du – des - voiles ) ], sexo-séparatiste, homophobe et '' cerise sur le gâteau '' prône [ l'interdiction de l'apostasie ( xénophobie ) ]
Une religion non mais un code dont la fonction majeure est de sacraliser l'abaissement du statut de la femme, là, se situe le pire du racisme :
Suffit de lire les sourates du coran, pour se rendre compte qu'elles ont été rédigées par des hommes, sur mesures, pour le seul bénéfice des hommes :

...
Ce spot, présenté dans les JT, n'est rien de plus que l'expression rabâchée, à longueur d'année de tentatives diverses et variées de masquer la réalité misogyne du texte coranique, mais aussi de faire oublier les zones sombres, sordides et humainement inacceptables, faits historiques qui ont marquées la vie privée et politique du prophète, du moins telle quelle nous est restituée par les hadiths
Tentatives qui ne représentent, ni ne remettent en cause en rien les valeurs que doit défendre sans concession une société démocratique : l'égalité femme-homme, la lute contre l'athéophobie, le sexisme, la discrimination sexuelle, l'homophobie, la xénophobie qui sont les éléments structurants du racisme et sont particulièrement bien présent dans la plupart des textes '' sacrés '' et, par rapport aux autres monothéismes, aggravés, poussés à leur paroxysmes d'un chapitre à l'autre dans le coran
N'en déplaise la lutte contre le racisme ( où ce qui est équivalent - l'inégalité femme-homme ) passe par les modes de pensées exprimés contre toutes les religions, ici, à l'encontre de la plus misogyne d'entre-elles
Documentation :
Contre ce spot de propagande, la meilleure réponse, c'est non pas stupidement de taguer les murs des mosquées, mais de savoir ce que nous combattons et à qui nous dédions ce combat pour la liberté !
Un des objectifs de ce collectif est d'obtenir des lois qui protège '' l'homme musulman '', homme qui n'existe que dans l'imagination de ses membres ou apparentés au regard notamment du combat que livre vigoureusement les femmes pour leur liberté, leur autonomie, le droit de choisir dans les pays qui se réclament abusivement de la religion musulmane
Pays où les religieux majoritairement tentent de confondre la religion musulmane défavorable aux femmes avec ce qui relève de toutes sortes d'archaïsmes d'anticulture dont se démarquent depuis toujours poètes et poétesses arabes y compris d'ailleurs du temps de Mahomet, une constante perpétrée d'un siècle à l'autre pr des femmes et hommes arabes épris de liberté
À notre époque, dans ce '' monde islamique '', la liberté d'expression est revendiquée par l'exigence de reconnaissance des laïcs conjuguée au droit de s'exprimer des incroyants
Ne pas faire de confusion, les tagueurs sont eux aussi des ennemis de l'athéisme et leur préoccupations sont aux antipodes de l'éthique, ils sont à apparenter à tous ceux qui combattent l'islam pour rétablir plus de chrétienté dans notre société
Ils sont partie prenante des guerres de religions parmi les plus obsolètes, archaïques, donc porteurs d'une idéologie sans rapport avec le racisme
Ce que tout démocrate conscient de ses devoirs doit encourager ou soutenir, là où il se trouve, dans la mesure de ses moyens, à titre d'exemple :
« Le soulèvement des femmes du monde arabe passe par Facebook »
 
Chaque femme du monde arabe est invitée à se photographier avec une pancarte "Je suis pour le soulèvement de la femme arabe parce que..." et chacune des femmes décrit une raison qui lui est personnelle
Suite :


Documentation :

Crab 04 Novembre 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.