mardi 6 novembre 2012

L'intégrisme ordinaire

 
[ « Entendre, c’est voir. " Voir " le tout " d’un seul regard " et " entendre ainsi tout à la fois " sont un seul et même acte » - Heidegger ]


http://crab.painter.free.fr/videos/01%20Sophia_Aram_un_spectacle.mp4

Préjugés
Les phrases toutes faites ont la vie dure, qui à qui mieux mieux, personnalités politiciennes ou civiles ou encore '' habitués '' des débats à la télévision, de rappeler que les religions ( pourtant minoritaires dans notre pays ) sont dans leur rôle de '' s'occuper '' de la sexualité, de l'intimité des relations des femmes et des hommes, de l'institution du mariage sans que qui que ce soit, ni la loi ne les en empêche de le faire puisque de toute façon les chefs religieux tout '' clergés '' confondus n'ont rien de mieux à faire que de tenter d'imposer leur moraline
La majeure partie des '' clergés '' monothéistes s'ingénient depuis plus de deux mille ans à nier la nature homosexuelle ou bi d'une partie des humains et ne cessent, quand ils ne tentent pas de les faire passer, avec une fausse compassion, pour des malades - d'attiser la haine, '' feignant d'ignorer en passant '' que dans certains pays l'on pend, assassine ou emprisonne des homosexuels au nom de dieu ou de la religion de l'État, mais cela n'empêche pas tout ce '' joli monde '' de dormir...

Une définition prend tout son sens quand s'évite la confusion qui d'un FAIT tend à le présenter l'équivalent d'une croyance
Dommage que ces mêmes personnalités politiques ou civiles ne s'élèvent pas contre le détournement de l'argent public qui sert en partie à financer les écoles confessionnelles qui ont en outre le culot de se définir '' école libre '' ni d'exiger de mettre fin au Concordat alsacien-mosellan

Ce pauvre évêque qui " pète les plombs " !
À défaut de pouvoir démontrer l'existence d'un dieu, en effet ce petit '' monde d'une majorité d’ecclésiastiques, tout '' clergés '' de toutes les confessions réunies tentent d'exister sur la place publique avec cette prétention inouï de vouloir organiser la société selon leur vision religieuse des mœurs réduite à l'hétérosexualité

Usurpateurs de toujours - la volonté de s'approprier un rôle politique qui ne leur revient pas !
Après avoir combattu le droit de ne pas se marier, le droit de divorcer, les droits de la femme [ contraception et IVG ], c'est en effet dans la logique de ces incurables platoniciens de s'obstiner, de se livrer à leur exercice favori en s'appuyant, tout droit, sur la pataphysique du déni de la nature pour s'opposer à la liberté de choisir de tous les personnes qui n'acceptent pas le clonage des esprits par la religion et sa vision dogmatique du mariage

De l'usage du Hieros Gamos détourné de son sens originel par les ennemis de la nature !
Inévitablement dans ce débat sur le mariage et l'adoption ouverts aux homos, se manifestent toujours les mêmes ennemis du corps, mais aussi du plaisir, et de se rassembler cycliquement pour composer '' l'alliance sacrée '' d'ecclésiastiques venus de toutes les horizons du monothéisme

Contre nature
Leur programme invariablement c'est de prétendre coder contre nature, selon leur exclusive prétention, les relations intimes des femmes et des hommes au détriment de tous ceux qui ne détestent pas leur corps

Il n'y a rien à attendre des minorités religieuses, plus précisément de leurs '' clergés '' qui s'autoproclament meilleurs que tout ce qui n'est pas eux,
ce qui, si ce n'était pas aussi tragique, prêterait à sourire quand se jauge, ou se mesure les religions à l'aune de leur histoire
Le point d'orgue stalinien
C'est la prétention de l'église dont une partie de son clergé tente de faire plus preuve de présence, ( histoire de titiller les '' chefs '' des autres confessions ), de tenter de faire accroire qu'elle peut en toute légitimité s'immiscer dans l'organisation du mariage civil dont elle n'est ni l'organisatrice ni la garante
Une " transformation du mariage qui toucherait tout le monde " selon le dire un évêque qui [ comme tout bon évêque, excusez du peu...] s'affuble du titre de monseigneur - transformerait qui ? Les catholiques ? Serait-ce une obligation, dans notre pays, d'être catholique ? Mieux vaut en rire sans cependant oublier ce qu'est réellement la vraie nature de l'Église romaine :


Un gouvernement peut en cacher un autre, une fort mauvaise habitude, certes, mais c'est un fait
Quand bien même, sur bien des plans, je ne partage pas tous les choix politiques, ni toutes les positions pris par ce gouvernement [ …de ma part, c'était, aussi, le cas à propos du précédent gouvernement ], autant qu'il fasse voter son projet de loi le plus rapidement possible car le débat a suffisamment duré - s'en est vraiment assez d'entendre répétitivement depuis plus de quatre décennies les mêmes dogmatiques arguments archaïques et stigmatisant, hostiles aux droits civils légitimes auxquels aspirent une partie des homosexuels - Crab – 06 Novembre 2012
Suite :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.