lundi 5 novembre 2012

Pussy Riot - le masque tombe

 
S'affubler d'un déguisement pour incarner la morale n'est pas le gage d'une démarche éthique !
L'habit n'a jamais fait pas le moine, ni un moine cultivé, c'est d'autant plus vrai à notre époque où les dignes héritiers des gratteurs effaceurs de parchemins des philosophies expressions de la sagesse antique, de l'athéisme et de la laïcité dans l'antiquité se prennent pour des dieux, trônant pompeusement au centre du pouvoir de la cour des arrières-mondes de la Russie, pour entrer en croisade contre la liberté

Cependant en guise de bémol, du nouveau s'affiche dans le paysage glauque de la Russie du néo-stalinien Poutine et de son toutou le '' grand '' patriarche

Extrait de presse : Le 3 novembre dernier, le Premier ministre vient au secours des Pussy Riot
Dmitri Medvedev, le chef du gouvernement russe, a critiqué de nouveau l'incarcération de deux des membres du groupe Pussy Riot
Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a estimé que les deux jeunes femmes du groupe Pussy Riot, condamnées à deux ans de camp pour une prière anti-Poutine dans une cathédrale, ne devraient pas être incarcérées « Si j'avais été juge...»
«
Si j'avais été juge, je ne les aurais pas mises en prison. Tout simplement parce que je trouve que ce n'est pas juste qu'elles soient privées de liberté. Elles ont déjà passé assez de temps en prison comme ça, ça suffit », a-t-il déclaré. Il répondait à une question sur une éventuelle libération anticipée de Nadejda Tolokonnikova, 22 ans, et Maria Alekhina, 24ans, incarcérées dans des camps éloignés de Moscou. Le chef du gouvernement russe a toutefois indiqué que cette question n'était pas de son ressort, mais des instances judiciaires et de leurs avocats. « Ils ont le droit de faire une requête, et je pense qu'ils vont le faire. Et le tribunal a le droit d'examiner cette question sur le fond et de prendre une décision », a-t-il dit. Il a répété que les membres du groupe lui étaient « très désagréables » - Fin de l'extrait
[ " Il n'y a d'éthique que lorsqu'il y a liberté. " - Jacques Ruffié ]



Suite :
Crab - 04 Novembre 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.