dimanche 2 décembre 2012

Les religions contre la nature


Écrit sans rire :
Vendredi dernier : « Si certains imaginaient que les consultations organisées par le gouvernement socialiste pour son projet de loi sur le mariage homosexuel avaient éventuellement pour but de prendre en compte un point de vue différent, ils seront déçus » - Source Le Figaro

Le refus de l'autre
[ '' C‘est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas. " - Edmund Spenser ]

Je dirais plus précisément qu'il s'agit d'une frange du genre humain qui n'est pas autrement capable que de se référer qu'à '' sa vérité '' refusant d'assumer que sa position n'est ni plus ni moins subjective

Qui sont-ils ?
Des ovnis, certes non ! Rien moins que les représentants des religions du monothéisme qui refusent d'admettre que l'être humain est la nature et en même temps une petite partie de la nature pour lui conférer un statut purement idéologique, aliénant par excellence, bricolé de représentations figées pour dessiner la société à leur convenance

Qui sont donc les déçus ?
Les représentants des monothéismes et plus particulièrement les représentants du catholicisme, c'est à dire des gens qui depuis plus quarante ans bénéficient de privilèges et du détournement de l'argent public à leur profit et sont en outre persuadés de détenir la vérité sur '' les origines '', sur ce qui est naturel ou n'est pas, et surtout oublieux [ plus ou moins inconsciemment ] qu'on ne choisit pas librement ce qu'on est

Des noms, des noms...
Le président du Conseil français du culte musulman de France, Mohammed Moussaoui, le grand rabbin de France, Gilles Bernheim, le métropolite Mgr Joseph, le président de la Fédération protestante de France, Claude Baty, et le cardinal de Paris André Vingt-Trois

Non, ce n'est pas un Big bang, ni de sacrés personnages
Heureusement pour les personnes aimant la vie qui ne sauraient se passer de goûter les fruits de la connaissance que l'univers à eu '' la bonne idée '' de devenir transparent, dans la nature, donc pour la femme et l'homme l'Art existe indépendamment des religions, un immense pied de nez à ces chefs de clans monothéistes sans éthique qui prétendent depuis toujours se mêler de l'institution du mariage civil qui ne les concerne pas au lieu de s'occuper de dépoussiérer, si cela est toutefois encore utile, ce dont je doute, le monde de l'illusion, dont l'irrationalité n'échappe plus au bon sens commun, du moins de moins en moins dans notre pays devenu pour le bien de tous fortement athée ou dans le meilleur des cas très critique vis à vis de toute tentative de figer la société ou la politique

Le déni ou le refus pur et simple de l'évidence pousse à dire une chose et son contraire
Je m'amuse de la remarque de Marie-Stella Boussemart, présidente de l'Union bouddhiste de France : les bouddhistes sont, pour certains, « pour » et, pour d'autres, « contre » le mariage homosexuel. Le Bouddha lui-même n'ayant « jamais parlé de l'homosexualité »
Petite lumière dans les ténèbres, '' des pour et d'autres contre '', question : puisque Bouddha n'en a jamais parlé, dans ce cas où sont les bouddhistes ?

Est-ce si difficile de penser par soi-même ?
Lire que, je cite : '' le Bouddha lui-même n'ayant « jamais parlé de l'homosexualité » '', me fait sourire, je me demande toujours comment font tous ces chefs ou cheftaines du monde des religions pour s'épargner de penser par eux-mêmes - ils n'y pensent ou n'y songent même pas...

D'après le compte rendu de presse :
La preuve - objective et magistrale - en a été donnée, au vu et su de tous, jeudi après-midi, à l'Assemblée nationale. Cette « audition » parlementaire s'est transformée en réquisitoire en règle contre « l'obscurantisme » de l'Église catholique, principale cible d'attaques - Source Le Figaro
Auditionner des chefs ou cheftaines du monde religieux, sur des sujets qui intéressent la collectivité, des organisation d'opinions fondées sur des rumeurs, c'est déjà bien de trop, cependant dans ce domaine, il n'est guère possible de demander à des gouvernements de gauche ou de droite de faire tout bien sinon ça se saurait

Les longueurs et les langueurs d'un débat bien monotone
Sur ce point entendre dire que ce gouvernement veut passer en force alors que le débat dure depuis plus de quarante ans sans que durant tout ce temps le microcosme religieux n'ait cessé de s'opposer à tous les droits de disposer de son corps et d'exister, dont la contraception, l'IVG, la pilule du lendemain *, précédemment au Pacs, avec une argumentation prônant un mode de vie en société qui ne concerne qu'une partie de populations de plus en plus réduites parmi les croyants
* - Pris note d'une bonne décision
Contraception : une garantie de secret pour les mineures
En plus d’être gratuite, la pilule sera désormais délivrée aux mineures de 15 à 17 ans révolus en toute discrétion. A l’initiative de Marisol Touraine, ministre de la Santé, les députés ont voté lundi soir, dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale, un amendement assurant une « garantie de confidentialité ». Il vient compléter la mesure pour la gratuité de la contraception, adoptée fin octobre à l’Assemblée en même temps que le remboursement intégral de l’IVG ( Interruption Volontaire de Grossesse ) - Fin de citation - Crab - 02 Décembre 2012





Suite : Homophobie et mariage homo..., le dossier complet :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.