mardi 8 janvier 2013

La désertion n'est pas une vertu

 
Capture d'écran
Faux problème
La procréation médicament assistée, n'est pas un problème d'Éthique, mais de démographie
Je ne reviens pas sur mes propos antérieurs ; j'estime toujours, que pour les couples en manque ( hétéros, bi ou homosexuels ), qu'il y a assez d'enfants à parrainer ou à adopter qui attendent...partout dans le monde ;
ce point de débat ne m'intéresse pas, d'autant qu'il ne paraît pas opportun, ( et depuis bien longtemps ), d'encourager la natalité

Le mariage dit pour tous
Où est le problème ? Le mariage hétéro connaît une dé-croissance, il n'est plus l'unique modèle d'organisation de la société, le mariage voulu par une minorité parmi les homosexuels, je ne vois toujours pas en quoi il serait la cause de désordres sociaux nouveaux * - redire que ce qui importe c'est l'autorité parentale partagée '' au nom de la loi '' par le couple vis à vis des enfants à leur charge, ce qui, entre-autre, justifie amplement l'égalité des droits
[ * La cause de la violence ( désordres sociaux et psychologiques ), c'est l'inculture, c'est à dire : l'athéophobie, le sexisme et l'homophobie à la source de tous les comportements inciviques intra-familiaux ou commis dans l'espace public - il n'est rien de pire que de cesser de douter ou de remettre en question '' toutes les vérités '' reçues... ]

Le véritable enjeu, ce n'est pas de débattre dans les écoles des droits ou non des homosexuels, mais de savoir que la plupart des opposants sur le fond son homophobes par le seul fait qu'ils refusent d'admettre que l'homosexualité soit considérée pour ce quelle est : tout aussi naturelle que la bi ou l'hétérosexualité
[ Précision : seulement 14% des gens qui inscrivent leurs enfants dans les écoles privées le font pour des raisons confessionnelles ]

La république contre l'école ?
Ce qui est inacceptable, insupportable, c'est d'entendre parler, régulièrement, par Vincent Peillon de laïcité '' ouverte '' et non de laïcité, d'entendre parler de guerre scolaire alors qu'il s'agit du détournement de l'argent public pour financer en partie des écoles confessionnelles et en totalité le concordat

Le principe '' sous contrat avec l'État '' dissimule que ces écoles majoritairement catholiques ne se contentent pas d'enseigner des savoirs et sont bien des lieux de diffusion d'une (des ) croyance, dans un cadre d'influence quasi quotidien - d'ailleurs dénué de tout prosélytisme, qu'elle serait la raison d'être de ces écoles confessionnelles ?

Le gouvernement sera-t-il aussi vertueux qu'il le prétend ?
...aura-t-il le courage de rétablir la laïcité partout sur les territoires de la république, mettre fin à ce détournement de l'argent public ?

Suite :

Puis :

Crab - 9 Janvier 2013


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.