lundi 21 janvier 2013

L'école libre selon Valérie Pécresse


Valerie-Pecresse

Déclaration conditionnelle de Valérie Pécresse pour débattre du mariage pour tous à l'école ( notes : un débat quasi permanent depuis plus de quarante ans )

'' Libre arbitre ''
Nous savons depuis longtemps que le '' libre arbitre '' est une fable, une notion simpliste à laquelle se réfèrent les monothéismes

Nous avons la faculté de passer du conscient à l'inconscient, ceci est inscrit dans notre cerveau. Tous les apprentissages s'effectuent dans l'inconscient et fréquemment à notre insu, autant de stades par lesquels passe la pensée, infiniment plus complexe que de réduire notre entendement à la définition simpliste, symétrique du '' bien et du mal '' issue de la dichotomie de la moraline monothéiste

L'école confessionnelle
Valérie Pécresse se galvanise elle-même, clame dans tous les média, qu' autrefois, elle était descendue dans la rue pour défendre '' l'école libre ''
Hors rien n'est plus faux, puisqu'il s'agissait, à l'époque, pour elle et ses pareils de défendre des écoles confessionnelles

Hors une école confessionnelle n'est pas une école libre, pourquoi ?

Une école libre est indépendante, c'est une école qui ne dépend pas de l’Éducation nationale. Elle n'est pas aidée financièrement par l’État, et l’État n'intervient que pour contrôler qu'elle n'enfreint pas l'ordre public et ne contrevient pas aux bonnes mœurs

Hors les écoles confessionnelles, l'ai-je régulièrement rappeler, ne peut prétendre être libre puisque l'école confessionnelle endoctrine les écoliers dans la religion, sous contrat, financée en partie par l'État ( ce qui est un détournement de l'argent public ) n'est pas libre dans le choix de ses programmes qui sont similaires à ceux de l'école républicaine laïque

Écoles confessionnelles financées en partie, le Concordat en Alsace-Lorraine en totalité ;
Une fois de plus, dire que ces financements sont un détournement de l'argent public, pourquoi ?
Ce n'est pas, comme le prétendent les chefs catholiques '' rallumer la guerre scolaire '', mais exiger que les croyants financent de leurs deniers leurs écoles et lieux de cultes, ce sera rétablir la justice dans notre pays où ces groupes religieux ne veulent pas respecter la laïcité pour perpétuer l'endoctrinement des enfants dans la religion au frais de tout les contribuables

[ Pour l'anecdote rappeler que défendre les écoles confessionnelles au nom de '' la liberté de conscience '' est grotesque et fait craindre de la qualité de ces gens qui prétendent enseigner, pire éduquer, quand à l'évidence si il y a bien une chose qui ne s'enseigne pas, c'est la liberté de conscience ]

Le gouvernement sera t-il capable de prouver, comme il aime à le faire savoir, qu'il est soucieux de l'égalité des droits pour tous les français en rétablissant la laïcité sur l'ensemble des territoires de la république ?
Crab - 21 Janvier 2013

Suite :




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.