lundi 7 janvier 2013

Les lettres d'un avenir non précisé

Il est des causes biaisées

Placé selon les lois du hasard - Arp

À mes lecteurs musulmans qui m'ont fait part de leurs remarques, je veux leur rappeler ceci : dans mes blogs toutes les religions et déclarations publiques des '' clergés '' ou autres personnalités connues sont traitées, critiquées en rapport avec l'actualité
En fonction des événements ou faits de société , par période, je peux être amené à écrire plus longuement sur telle ou telle religion, ou encore sur tel ou tel mouvement religieux, idem à propos des déclarations de telle ou telle personnalité publique
Mais ce n'est pas sans raison si l'islamisme ou la religion mahométane est devenue, dans notre pays ou dans le monde, depuis plus de vingt cinq ans un objet d'investigation inévitable ;
tous les textes dits sacrés sont marqués par l'athéophobie, le sexisme et l'homophobie, dépassent dans le coran tout ce que les monothéistes avaient imaginé avant Mahomet
C'est un fait : seul parmi les textes du monothéisme, le coran parle des femmes à la troisième personne ;
c'est bien parce que des femmes n'en ont pas conscience, peu importe pour une femme de '' choisir '' de porter tel ou tel voile, dans les faits cela revient à poignarder dans le dos les autres femmes ;
c'est une raison suffisante pour constamment renouveler la critique du coran et autres textes qui lui sont associés
Entendu dire récemment, lors d'une émission, que des femmes voilées '' ne manquaient pas de tonus et ne correspondaient pas à ce qu'on dit d'elles '', comme s'il s'agissait d'une preuve irréfutablement susceptible de faire oublier la nature sexiste des textes islamiques - il suffit de prendre le temps de les lires - ( ils sont simplistes... peuvent facilement, pour ceux qui manquent de temps, être lus en diagonale )

La régression des sociétés est en marches forcées au Maghreb ou en Égypte, sont autant de tentatives initiées par les pouvoirs islamiques * pour masquer leur incapacité à relever l'économie de leur pays - le recul des libertés individuelles n'est pas un scoop, se fait contre les femmes et les hommes émancipés ;
Que ce soit un bien que ces populations arabes se soient débarrassé de leurs dictateurs nul ne le conteste, il n'empêche pas pour autant que ces pays connaissent un redoublement de l'athéophobie, du sexisme, de la haine des homosexuels à la source d'assassinats ou d'emprisonnements promulgués par la '' justice '' de ces pays qui officiellement se réclament de l'islam
( pendaisons au nom de dieu en Iran, mais aussi, lapidation en Iran et dans d'autres régions du monde )

Tout ce qu'il est possible de dire sur les régressions constatées dans certains milieux musulmans en France ou à propos des pays qui se réclament de l'islam doit-être dit, évitera peut-être à ce XXI siècle de s'enfoncer toujours plus vers plus de barbarie...que dire de plus, sinon, lecteurs musulmans, y pensez-vous...

*
Rappel : La laïcité reste une priorité
Les '' biens pensants '', pas seulement des musulmans, dans notre pays estiment la liberté de parole bien trop dangereuse à leur goût - qu'ils sachent ( par exemple ) qu'en Tunisie, Bourguiba avait empêché que pendant le ramadan soient aménagés des horaires spéciaux, puis dans un discours de 1961, il avait même exhorté les tunisiens à ne pas faire le ramadan en disant que le plus grand des djihads, c'était le djihad du développement, et qu'économiquement le ramadan coûtait cher au pays à cause de la baisse de productivité qu'il entraîne

Dans notre pays, ce qui dérange aujourd'hui nos '' bien pensants '', c'est que la liberté de parole ne s'exprime plus exclusivement dans les salons, à la télévision ou au café de Flore, mais sur internet ;
à partir de ce constat, il convient de prendre garde aux déclarations de la ministre Najat Vallaud-Belkacem qui, '' sous le couvert de procédures d'alertes '', parle de demander d'aider le gouvernement français à criminaliser les idées qui lui déplaisent.
Décrétant " les tweets haineux […] illégaux ", compterait à présent " obliger Twitter à prendre des mesures pour pénaliser les messages de haine " *, cela reviendrai à adopter le plus mauvais des remèdes – cette pratique ne manquerais pas de rappeler les méthodes de censures en vigueurs dans '' toutes les bonnes dictatures '' d'hier et d'aujourd'hui !
*
...et pourquoi pas ceux des messages de haine figurant dans les textes monothéistes... ( 63% des sourates rien que dans le coran - qui dit mieux... )
  Capture d'écran
À notre époque, ce serait perdre de vue que les islamistes utilisent les mêmes méthodes que les dictateurs auxquels ils succèdent, sont des mouvements politiques qui n'ont aucunement soif de démocratie, disposent de beaucoup d'argent, ont des gens qui ne font que cela, travailler sur Internet toute la journée - ne rien savoir de leur propagande ni pouvoir leur répondre avec les mêmes outils de communications serait la pire des erreurs politique...

Il serait tout autant inéquitable de ne pas sermonner la misogynie [ et + ]des évêques ou rabbins aussi souvent qu'ils le méritent, ( c'est à dire très souvent ), sans d'autre part informer, dénoncer avec la plus grande vigueur [ entre-autres ] que le coran ne parle des femmes qu'à la troisième personne : Suite,

Dédicace :
Cet article est dédié à tous ces hommes et femmes '' d'Orient '' qui n'étaient pas dupes des intentions réelles d'un prophète présumé à l'origine du coran, rien de plus ni moins qu'un chef de bande, sorte de routard à cette époque, qui n'avait pas d'autres ambitions que de piller des caravanes ou des villes - c'était tellement plus facile de s'approprier le travail ou ce que les autres ont organisé, construits en les passant par les armes, de massacrer des populations essentiellement d'hommes de tribus ( juives pour la plupart d'entre-elles *) [ 624 - razzia sur la Mecque, pillage et prise de captifs, après la victoire de Badr, début de l'élimination des juifs ], de réduire les femmes à l'esclavage * en 627, après la « bataille du fossé » ]

Mais aussi, pour ce chef de tribu, prophète '' pacifique et tolérant '' de faire décapiter pour l'exemple, tous ceux qui avaient l'audace de penser
624 :
décapitation du poète Kab been Al Ashraf à Médine, opposant à Mahomet
décapitation de Kab ben Asraf, poète critique
décapitation de deux poètes anonymes après la bataille de Badr
décapitation du poète Abu Afak en Arabie pour avoir critiqué l'islam
exécution d'Asma Bint Marwan femme ayant critiqué Mahomet
630 :
décapitation à la Mecque de Abdallah ibn Abou Sahr apostat
décapitation à la Mecque de Abdallah ibn Khatal poète satiriste
exécution à la Mecque de Sara, esclave affranchie
exécution à la Mecque de Qariba, chanteuse
exécution à la Mecque de Fartana, chanteuse qui s'était moquée de Mahomet
ect...ect..
Muhammad a dit: « Aucun musulman ne devrait être mis à mort pour le meurtre d'un kafir » - ( Vol. 9:50 ) - Crab 6 Janvier 2013

Suite :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.