dimanche 13 janvier 2013

Mahomet - L'outrance


Détail de la couverture du hors série de Charlie Hebdo

La réaction d'un représentant musulman, après la publication par Charlie Hebdo * d'un hors série, une BD sur la vie de Mahomet :
« Chacun est libre d'imaginer les prophètes à sa manière, mais on ne peut pas concevoir de faire le " portrait officiel " de ces êtres élus par Dieu », explique Younès Chabchoub, de l'association des musulmans de Noisy-le-Grand,en France
[ * Charb a même été menacé de mort, c’est pourquoi il est placé actuellement sous la protection de police ]

Lire un propos d'une telle outrance '' élu de dieu '' quand on sait que ce prophète est tout aussi faux que tous les autres prophètes, qu'il ne s'agit rien de plus qu'un chef de tribu, dont ses crimes de guerres ou contre l'humanité, à notre époque lui vaudrait d'être traduit par devant le TPI et condamné sans appel
L'humour n'a pas sa place dans la religion selon les associations musulmanes ;
c'est inouï de s'entendre dire ou de lire une vérité de La Palice

En effet l'humour n'a pas sa place dans la religion autant chercher une aiguille dans une botte de foin

L'humour est un Art à part entière, aucune des teneurs mortifères des monothéismes ne peut prétendre accéder à ce niveau de spiritualité

Critiquer, se moquer, de tourner en dérision des textes dits fondateurs, à l'évidence d'une teneur infantiles et égoïstes est le devoir de tout démocrate sinon de s'en détourner, de refuser de se conformer à ces idéologies ( religions ) totalitaires

Critiquer ou se jouer des symboles, de l'adulation de chefs ( prophètes ), de théologiens, hadiths ou autres clergés misogynes et guerriers, rédacteurs de manifestes ayant vocation ( pour l'essentiel ) de galvaniser tout en introduisant dans l'esprit de gens naïfs la peur, la culpabilité à seules fins de mieux les dominer, n'hésitant pas à sacraliser aux noms de leurs dieux les idéologies des patriarcats préexistants, pour créer dans les sociétés des hiérarchies artificielles, est une preuve de bonne santé de la culture démocratique française que cela plaise ou non à certains des musulmans ou autres adeptes d'autres monothéismes

Se souvenir que dans l'antiquité l'incroyance côtoyait la venue de tout nouveau dieu acceptés d'office par les polythéistes sans que cela ne gêne quiconque, au contraire c'était un prétexte à philosopher

Il faut attendre la venue de totalitaires tel Platon, de l'installation des '' grands '' monothéismes à visées politiques, dont le pire d'entre-eux trouve sa source d'inspiration dans le coran et annexes à ce texte, dont on peut à notre époque encore en mesurer les effets, l'interdiction du droit de penser , notamment des incroyants, ou de l'abaissement du statut de la femme
 - Crab 13 Janvier 2013

Pour un peu de détente, suite :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.