mardi 5 février 2013

Ma République se meurt


Crab

Avoir mis fin aux élucubrations de la Halde est un acte de salubrité publique qui lui restera crédité, Jeannette Bougrab dans son livre fait part de ses craintes, extraits  :
« J'ai peur que cette France ne soit bientôt plus la France. Je suis tétanisée à l'idée que, demain, je pourrais ne plus être libre de penser, de dire ce que je veux, de blasphémer Ne supportant plus le « politiquement correct » des élites qui répètent que « tout va bien », elle redoute « la première conséquence de cet aveuglement, de ce déni de la réalité» : « L'installation définitive des partis extrêmes en France. »  ( Ma République se meurt, Grasset )

Suite :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.