samedi 9 février 2013

Shéhérazade


Caricature tunisienne

La veuve de l'opposant politique Chokri Belaïd, tué mercredi 6 février, a accusé Ennahda d'être derrière cet assassinat
Le cercueil a été hissé sur un blindé de l'armée tunisienne comme pour des funérailles nationales. " C'est un coup pour le futur de ta Tunisie "" Nous sommes dans la rue pour défendre la liberté d'expression " entend-on dans la marée humaine qui accompagnait la dépouille
Suites :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.