samedi 23 mars 2013

Dérive anti-laïque

 
Baby Loup
[ La crèche Baby-Loup de Chanteloup-les-Vignes ( Yvelines ) continuera à se référer à son règlement intérieur, malgré l’annulation par la Cour de cassation du licenciement d’une salariée portant le foulard islamique, a annoncé vendredi son premier communiqué officiel à la date du 22 mars 2013 ]

Sur le même sujet, extrait de presse :
Le défenseur des droits veut " clarifier " la loi sur la laïcité après l'affaire Baby Loup
La Cour de cassation a annulé mardi le licenciement d'une femme voilée, employée par cette crèche des Yvelines jusqu'en 2008, pourtant validé en première instance et en appel

Après l'épilogue judiciaire de l'affaire Baby Loup, le défenseur des droits, Dominique Baudis, a demandé une " clarification " de la loi sur la laïcité et recommandé une large consultation préalable
M. Baudis a estimé que le parcours judiciaire du dossier illustre les "difficultés d'interprétation" des textes. Car dans le cas Baby Loup, la justice a décidé que le principe de laïcité ne pouvait s'appliquer dans une entreprise privée. Mais le même jour, la Cour a jugé légal le licenciement d'une employée voilée d'une caisse primaire d'assurance-maladie, puisque celle-ci remplit une mission de service public
…/...
Le gouvernement a indiqué qu'il pourrait faire une loi pour s'assurer que " le principe de laïcité " ne s'arrête " à la porte des crèches". Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 22.03.2013

Idées reçues
Dominique Baudis réclame une large consultation, alors que savons tout depuis longtemps sur les origines ( non religieuses ) des voiles islamiques :
Origines
Teglath-Phalazar Ier qui a décrété que '' Les femmes mariées qui sortent dans la rues n’auront pas la tête découverte. La concubine qui va dans la rue avec sa maîtresse ( l’épouse ) sera également voilée. La hiérodule ( prostituée sacrée ) qu’un mari a prise sera voilée dans les rues. Et celle qu’un mari n’a pas prise ira la tête découverte. La prostituée ( non sacrée ) ne sera pas voilée, sa tête sera découverte''. ( 12 siècles avant notre ère ) ]

Le hijab
Citation : [ " le hijab est très exactement une séparation, une tenture, séparant la vie privée du Prophète de sa vie publique, il s'agit bien de tenture et non de voile ". Ce verset n'a pas à proprement parler de portée religieuse. Leïla Babès ]
En effet, ce verset n'est en rien une prescription religieuse, il sert à distinguer tout simplement la partie professionnelle de la partie privative d'un habitat - ( fut-ce une tente dans le désert )

Une fois de plus, il est bon de rappeler que les voiles et burqas ne sont pas une expression de la religion ni le symbole d 'une croyance mais les marqueurs d'une des idéologies du patriarcat :
Qu'en conséquence la liberté religieuse ne peut-être invoquée pour justifier le port des voiles islamiques, ni même, dans ce cas, au nom de la liberté de conscience

Le Droit
Dire qu'il est légitime dans une société démocratique dont le niveau de civilisation se mesure à sa volonté de défendre le principe de l'égalité femme-homme de ne pas légaliser des symboles parmi les plus visibles de l'oppression de la femme
Interdire les voiles islamiques c'est aider toutes les femmes dans notre pays et partout dans le monde qui refusent l'obscurantisme, c'est à dire de vivre sous le regard ou le contrôle du clan
[ Citation : « Le voile qui interdit aux femmes d'être ce qu'elles sont restera pour moi et doit rester pour la République un combat essentiel » - Manuel Valls ]
Dans notre pays, selon un dernier sondage de l'Ifop : 84% des personnes interrogées sont opposées au port du voile ou du foulard islamique dans des lieux privés accueillant du public. Seules 12 % se montrent indifférentes et 4% favorables        - Crab – 23/3/2013
 
Suite :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.