jeudi 13 juin 2013

Demyana Abdelnour


Sur la photo - Chrétiens égyptiens

Égypte :
Les plaintes pour « mépris de l’islam » se multiplient contre les chrétiens, qui représentent près de 10% de la population égyptienne

Après son arrestation dont le point de départ avait été les '' pleurnicheries '' de trois écoliers ( âgés d'une dizaine d'années ) prétendant que Demyana Abdelnour leur enseignante de géographie, chrétienne du primaire « exprimait du dégoût en parlant de l'islam » avait été relâchée, dans un premier temps, contre une caution de 20 000 livres, soit plus de cinq années de salaire

Désormais le jugement est tombé : Demyana Abdelnour a été condamnée à une amende de 100 000 livres ( 12 000 euros )

Ce n'est pas un cas unique dans l'Égypte ou la majorité musulmane méprise plus particulièrement la conscience athée ou de confessions non-musulmanes
Un autre enseignant a été condamné à six années de prison ferme pour « blasphème contre l’islam » et un blogueur, Alber Saber, est en prison pour trois ans pour « insulte contre l’islam »

Condamnations fréquentes, dans les pays du '' monde musulman '', qui laisse indifférente la plus grande partie de nos chaînes de télévision ( les JT en parlent trop rarement à l'exception d'arte )

Le cas Mélenchon
Il convient de rappeler, ici, une fois de plus, les outrageuses déclarations publiques accusatrices d'islamophobie proférée par l'islamophile et démagogue Mélenchon contre tous ceux qui, dans notre pays, critiquent l'islam ;
notamment les textes dits sacrés * sources des codes de l'infamie, c'est à dire à l'origine de l'abaissement du statut de la femme dans les pays islamiques
* :

Bien qu'il ne se prive pas de critiquer la chrétienté ou les déclarations publiques de '' chefs religieux '' kto, Mélenchon ne dit jamais un seul mot critique sur l'islam, dans le seul but, assez minable, de gonfler son parti politique d'adhérents ou de bénéficier des '' voix musulmanes '' lors d'élections        Crab - 13 Juin 2013

Notes :
Selon des sources de l’Église copte orthodoxe, qui rassemble la majorité des chrétiens d’Égypte, quelque 400 000 fidèles auraient quitté définitivement le pays depuis la révolution qui a renversé le président Moubarak début 2011

Brèves :
Égypte : les Archives dans le collimateur de la « politique culturelle » des Frères musulmans
Les intellectuels sont convaincus que le soudain limogeage de la plupart des hauts responsables des Archives nationales est politique. Ces archives, créées par le Khédive Ismaël au moment de l’inauguration du Canal de Suez en 1869, abritent la mémoire moderne de l’Égypte - Source rfi ( à suivre )

Suite :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.