vendredi 5 juillet 2013

La haine islamique du corps


Extrait de presse :
Elham Asghari, nageuse de 32 ans, affirme avoir battu un record de natation en mer. Le 11 juin, durant huit heures d'affilée, elle a nagé 20 km dans la mer Caspienne, au Nord de l’Iran, dans une zone réservée aux femmes et en présence d'un représentant de la Fédération de natation, rapporte Le Monde.fr.

Une sous-ministre, ce sous-titre, déjà, prête à rire, lui a fait savoir que son record ne sera pas enregistré, au prétexte que sa tenue n'est pas conforme à la sharia

Des millions d'iraniens sur facebook la soutienne, et la nageuse assure : « qu'elle ne renoncera pas malgré les règles mensongères. « '' La natation n’est pas réservée aux hommes. Nous les femmes, nous pouvons le faire aussi ! '' »

C'est d'une tristesse incommensurable ou ahurissant que des femmes soient obligées de tenir de tels propos sans pouvoir sainement exercer un sport ;
affligeant de voir que certaines d'entre-elles, au lieu d'être solidaires, se voilent de la tête au pied cédant ainsi en se soumettant aux idées de la peur de la femme, fantasmée dans ce pays et un peu partout, dans le '' monde islamique '' par beaucoup trop d'hommes ennemis de l'égalité femme-homme

En France, la haine du corps de la femme [ ou du corps de façon plus générale ] subsiste encore, entretenue par quelques idéologues trop encore soutenus par une petite partie des catholiques, mais encore plus fortement par les islamistes ;
pour ces derniers parmi les plus extrémistes, d'aller jusqu'à trouver '' légitimes '' d'affubler les femmes de toutes sortes de voiles quand ce n'est pas de les couvrir de la tête au pieds d'une sorte de suaire des plus mortifère
Crab - 5 Juillet 2013

Suite :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.