mardi 30 juillet 2013

Marinetti et Marinella

Dans toute l'histoire de la vie spirituelle de l'humanité il n'y a jamais qu'un seul créateur : le poète

Mai 68

Au chrétien et futuriste Tommaso Marinetti, au fanatisme d'un Avicenne, je préférerai toujours la bave d'Isidore Isou le lettriste, dans le présent, de rester dans les bras de Marinella *, pour jusqu'au jour danser cette rumba d'amour
* : ici, je me suis permis une petite adaptation de Marinella chanté par Tino Rossi

Mai 68 :
Libération de la parole, des corps, émancipation des femmes, « vivre sans temps mort, jouir sans entrave * »
( * : la pédo-criminalié étant exclue de cette proposition entre guillemets )
Hier, J'ai beaucoup apprécié, sur France culture, par Michel Onfray, son exposé sur le lettrisme et son recadrage de la période charnière dans notre société, cet événement que fut Mai 68 :

Crab - 30 Juillet 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.