jeudi 29 août 2013

Réforme des retraites

L’idéalisme et le pragmatisme


Enfin !
Le principe de revalorisation de la retraite des femmes, proposée par le gouvernement, ce n'est pas rien - c'est à saluer !
Il importe que le gouvernement ne s'interdise pas de prendre des dispositions efficaces pour en finir avec les inacceptables inégalités salariales dont sont victimes les femmes
Que les trimestres effectifs des stagiaires ou de tous les jeunes en formations dans les entreprises soient pris en compte, ce n'est que justice et participe à réduire les inégalités

Réalisme ?
Tenir compte du travail pénible ce n'est pas sérieux de ne pas prévoir, dans le projet de loi, dans certains cas, moins d'heures travaillées, ni essentiellement de proposer une formation destinée au bout de quelques années d'activités à seule fin de permettre aux personnes concernées de pratiquer un métier moins pénible
Retraites '' des indépendants ''
Ici, il me paraît utile de rappeler que l'âge de départ à la retraite, est fixé depuis plusieurs décennies pour : les professions libérales, les artisans et commerçants à 65 ans ; en réalité dans ces professions sont nombreux celles ou ceux qui franchissent cette limite - d'autres s'adonnent ( par pur plaisir ) à la pratique de leur exercice jusqu'à la fin de leurs jours ( musiciens, peintres, philosophes, écrivains, architectes, urbanistes, avocats...et j'en oublie )
Quelles conclusions en tirer, sinon que quand un métier est passionnant l'envie de prendre sa retraite se réduit d'autant, d'où le bien fondé de privilégier des formations professionnelles pour tous ceux qui estiment qu'ils n'ont qu'un emploi et non un métier qui pourrait leur permettre de se sentir valorisés

Le pragmatisme est une méthode philosophique tournée vers le monde réel, parfois résumée comme une doctrine selon laquelle n'est vrai que ce qui a des conséquences réelles dans le monde ;
fort de ce point de vue, force est de constater qu'une réforme ne peut pas être considérée structurelle sans supprimer toutes les retraites spéciales, implique en remplacement de constituer une seule caisse de retraite par points pour le public et le privé

L'amnésie n'est plus de circonstance
Cependant il serait vain d'oublier que le problème d'une société avec plus de trois millions de chômeurs qui, bien sûr, par la force des choses ne peuvent donc pas cotiser est une des principales explications du déficit des caisses de retraites mais aussi de [ l'assurance maladie*1 ]
Remédier à cette situation implique, puisqu'il faut, régulièrement, le répéter, qu'aussi longtemps que ces millions de personnes n'auront pas repris une activité ou l'exercice d'un métier, il faut interrompre toute immigration

Agir pour que les emplois non pourvus ( environ 500.000 ), avec une période de formation préalable soient proposés aux chômeurs les plus aptes à pourvoir à ce type de reconversions
S'il le faut, dans certains cas, exercer, si nécessaire, une pression pour décider des chômeurs manquant d'un minimum de souplesse
*1 : Les mutuelles santé doivent toutes proposer exactement la même offre de service - le document '' universel '' contractuel doit-être rédigé d'un commun accord les associations, les professionnels et les assureurs

Acteur du temps ?
En tout cas, c'est comme ça que j'interprète la position exprimée par le ministre Manuel Valls : « Il faut rebâtir un partenariat avec l'Afrique notamment sur la question migratoire » - ce qui suppose, de ne pas '' se contenter '' de mettre en œuvre une politique de dissuasion efficace et nécessaire, certes réaliste, mais aussi d'inciter nos entrepreneurs, en parallèle, de participer à la création d'entreprises dans les pays dits '' non développés ou d'économies faibles ''                  - Crab  28 Août 2013

Suite :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.