lundi 30 septembre 2013

Natalité



Je suis horrifié de constater, une fois de plus, que les projets de lois en '' cours d'instructions '' proposent des politique publiques d'encouragement de la natalité, appelées '' pudiquement '' politiques de la famille
La conséquence de ces politiques : beaucoup trop de femmes, mariées ou non mariées, sont sans emplois, entres-autres effets négatifs, de ce seul fait dépendent, hélas, financièrement de leurs conjoints

Sur ce point, beaucoup d'analystes semblent ( ou veulent ) ignorer que si toutes les femmes avaient équitablement la possibilité de travailler au même titre, et avec le même niveau de salaires que les hommes : il n'y aurait plus de déficit des caisses d'assurances maladies ni des caisses de retraites * ( * : ce constat n'exclut pas la nécessité de réaliser les réformes structurelles, notamment une caisse unique pour y fusionner le public et le privé, ignorées par les gouvernants de droite – idem, à présent pour ce gouvernement de gauche )

Le résultats de ces contresens, d’une décennie à l'autre, c'est l'augmentation du niveau de prélèvements obligatoires qui enchérissent le coût du travail au point de comprimer la croissance, aboutira à moyen terme au démantèlement de notre '' modèle social '' - le bien-être de l'ensemble des populations reculera d'autant - belles perspectives '' dignes '' d'un pays où le choucas est roi !

Encourager la natalité quand notre pays comporte plus de trois millions de chômeurs et plus de 15 millions de précarisés, champions de la natalité malgré la crise, c'est absurde !
Crab - 30 /09 / 2013

Suites :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.