dimanche 10 novembre 2013

Mémorendum


Changelejeu :
Que me direz-vous Clio, du Général de Gaulle ?

Clio ( l'histoire ) :
La tentative d'assassinat du général n'est pas symétrique, ne souffre d'aucune comparaisons avec le meurtre politique de Marat commis par Charlotte Corday *

Métaphore :
Grand est le général, mais si petit quand il ne gracie pas Bastien-thiry !

Bon-teint ( gaulliste de la troisième génération ) :
Je, je, je ne vous permets pas___je, je, je__je ne vous laisserai pas dire cela, attenter à la vie du Général, c'était assassiner la France

Tenant ( le vieux ) :
Mais enfin, il faut se rappeler que Bastien-thiry avait agit pour des motifs d'ordre humanitaires

Changelejeu :
Charlotte Corday pense agir pour des raisons humanitaires, son geste s 'explique quand Marat incite à la poursuite d'un mouvement prônant l'élimination des royalistes emprisonnés

Clio :
Marat à la différence de ses précédents appels au meurtre est cette fois suivi par la presse ;
à l'époque les Hébertistes ont tentés d'en faire un martyr en installant, pendant quelques mois, ses restes au Panthéon

Changelejeu :
À notre époque, il n'y a plus guère que le petit Jean-Luc Mélenchon pour défendre Marat et Robespierre '' héros '' d'un système de gouvernance politique fondé sur la Terreur

Clio :
Peut-être bien aussi, le che guévariste Besancenot [ suivi d'un petit rire ]

Métaphore ( la jeune )
Un Marat ou un Robespierre peuvent toujours cacher un che guévariste

Tenant ( le vieux ) :
Mais enfin, vous oubliez que la Grandeur du Général c'est avant tout l'honneur de la France !

Bon-Teint :
Son courage, sa présence d'esprit quand il refuse la défaite lui assure que la France sait et saura toujours rendre à César ce qui revient à César

Changelejeu :
Certes sans aucun doute, mais ce n'est pas une raison pour ne pas évoquer sa part d'ombre, inhérente à tout homme d'État ou chef de guerre

Bon-Teint :
Mais enfin, cet homme était la perfection, s'il n'avait été là, nul n'aurait été capable de l'inventer !!!

Métaphore ( la jeune )
( dit avec un petit sourire ) La perfection n'étant pas la réalité de ce monde, l'on peut comprendre que certains investissent le général comme d'autres investissent le ciel

Clio :
Au même titre que dans le monde '' sensible '' des dictatures ou des '' démocraties '' non laïques, à l'époque sous le général, c'est le gouvernement le principal rédacteur du journal télévisé de l'unique chaîne de la télévision et la censure frappe d'autres activités de la communication, notamment l'émission satyrique «  la boite à sel » ( par exemple )

Changelejeu :
De nos jours, la censure n'est plus institutionnelle, cependant à l'exception de quelques journalistes qui risquent leur vie pour investiguer, de quelques intellectuels qui osent encore penser ( Michel Onfray, par exemple ) l'auto-censure, l'omission des faits, l'interprétation partisane des faits, surtout exprimée selon les codes d'une bonne partie de l'élite de la société civile la pudibonderie et la '' bien pensance '' marchent à plein rendement dans le cadre calculé de débats organisés par les ex-grands médias - à présent abondamment sur internet

Métaphore :
Dans notre société, le droit de dire troublé est à image de l'avenir imperceptible d'un à peine visible et naïf point de fuite oublié sur la courbe abaissé d'un horizon de plus en plus floue

Tenant ( le vieux ) :
Dieu saura reconnaître la grandeur du Général !

Clio :
( Dit avec un léger sourire ) Vous me faites penser à C. Boutin, au fait d'un de ses moments forts qui la caractérise si bien déclarait : «  Dieu sauvera l'Europe », entrant de plein pied dans les grandes légendes de la pensée '' qui ont fait la France ''

Changelejeu :
Et l'on s'étonne de la montée, en France et partout dans le monde des fanatismes ou extrémismes religieux ! [ ???? ]

Crab 10 Novembre 2013

Suites :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.