lundi 16 décembre 2013

Athéophobie - En Tunisie


Jabeur Mejri, toujours prisonnier d'opinion
Sur facebook, il avait partagé des textes critiquant, et des caricatures de Mahomet
Rappel des faits :
Le 5 mars 2012, Jabeur Mejri est arrêté et interrogé par la police après la plainte de deux avocats pour des messages publiés sur sa page Facebook jugés " insultants à l'égard de l'islam et des musulmans ". Accusé " d'atteinte aux bonnes mœurs " et " d'atteinte à des valeurs sacrées par des actions ou des mots " par le tribunal de Mahdia

Le lundi 2 septembre 2013, j'écrivais :
Heureux, qui comme Ulysse, fit un beau voyage
Ici, il faut se rappeler, quand François Hollande s'est rendu en Tunisie, les trois Femen, quelques jours auparavant, grâce à la mobilisation de la communauté internationale, avaient été libérées, mais ce jeune homme incroyant était, et est toujours, à ce jour, en prison ;
ce qui n'a pas empêché, F. Hollande, lors de son déplacement en Tunisie, de déclarer que « l'islam est compatible avec la démocratie... » devant des gouvernants et l'Assemblée tunisienne dominée par des islamistes - rien ne l'obligeait à dénier la réalité [ ??? ] Fin de l'extrait

Jabeur Mejri toujours prisonnier d'opinion coupable d'utiliser son droit à la liberté d'expression a épuisé tous les recours possible, seule une grâce présidentielle pourrait le tirer d'affaire
Nos élites politiques nationales ou européennes n'auraient-elles pas d'autres ambitions que de faire des visites de courtoisies dans les pays du '' monde musulman '' [ ??? ]
Le silence assourdissant, dans le '' monde musulman '', sur ces affaires récurrentes d'emprisonnements d'incroyants et d'autre part de censures, notamment des ( Tunisiens étrangers qui aimeraient voter lors des prochaines municipales ) ou musulmans nés en France est, comme de bien entendu, particulièrement remarquable
Je me souviens d'époques, où les élites n'hésitaient pas à dénoncer les dictatures : Staline en Russie, les colonels en Grèce, Franco en Espagne, Salazar au Portugal, Pinochet au Chili et autres dictatures d'Amérique latine, mais curieusement se montrent moins empressées ou carrément absentes dès qu'il s'agit de dictatures islamiques quand bien même dans les cas comme en Égypte où un parti musulman fortement aidé financièrement avant et durant la période des élections par les pays ennemis des '' droits de l'homme '' du Golfe parvient au pouvoir*1 Crab - 16 Décembre 2013

*1 : islamistes, depuis évincés du pouvoir par une grande partie de la population aidée par les militaires ;
excédée par un parti qui ne se mettait pas au service de tous les égyptiens dans l'optique d'instaurer progressivement la sharia

Suites :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.