samedi 21 juin 2014

Polêmikôs 3


Pour la deuxième fois, compte tenu de l'actualité, je reproduis cette caricature


Réponse aux lecteurs qui m'accusent de faire le jeu du FN
Pour moi la politique n'est pas un jeu, je constate que plus d'un électeurs sur deux a choisi de ne pas voter - par ailleurs je déplore que le bulletin blanc ne soit pas comptabilisé comme le refus du programme proposé par les candidats à une élection
Le FN, au même titre que les autres partis dits « républicains » des droites ou des gauches, et c'est très très très regrettable, ne proposent pas que je sache de rétablir la laïcité par l'abrogation du Concordat, ni de cesser de subventionner les écoles confessionnelles ou de financer plus ou moins directement des lieux de cultes - donc sur ce point majeur du '' vivre ensemble » le parti FN n'est ni plus ni moins un défenseur de la laïcité que les autre partis
La force symbolique de la loi de 1905 est le point d'orgue du '' vivre ensemble ''
C'est le monde à l'envers d'accuser de xénophobie les laïcs qui rappellent que la religion est une affaire familiale, qu'en conséquence la religion n'a pas place dans les cantines scolaires, ni le voile à l'école ou dans le cadre des sorties organisées par l'école, ni dans les entreprises - pour la religion et les pratiques religieuses il y des lieux de cultes fait pour ça
Depuis Jospin, force est de constater l'incurie de l'ensemble de la classe politique dans son inaptitude à faire respecter la laïcité dans l'histoire moderne de notre pays
S'ajoutent les discours laxistes de sociologues pour prétendre que le repli identitaire fait de la minorité arabo-musulmane est un échec de la politique d'intégration de la France
La réalité est tout autre : apprendre aux plus jeunes « quoi penser » relève du bourrage de crâne, d'une génération à l'autre c'est pérenniser une pratique d'endoctrinement dans une religion de l'irresponsabilité* ( *ce que tu dois penser et comment tu dois t'habiller ) par les familles ou milieux se réclamant de l'islam
Aider les enfants à apprendre « comment penser » est un principe démocratique aux antipodes du bourrage de crâne qui consiste à apprendre aux enfants « quoi penser »
Une religion ( coran ) réduite à une sorte de code sociétal en opposition totale avec les valeurs égalitaires de la république ;
à la lecture de cette idéologie ( coran ), il ne peut en être autrement, sauf à se détacher de cette religion, comme ont su le faire, à l'exception d'une minorité qui se sert de la religion pour récolter la manne de l'état ( argent public détourné pour maintenir le Concordat ou des écoles confessionnelles ) de nombreux chrétiens ces dernières décennies ont remisée la religion dans un placard pour accepter les valeurs la république laïque
La république n'est pas responsable du repli identitaire, les musulmans, à ne pas confondre avec l'ensemble de la population de français ou françaises arabes, pour la plupart ne veulent pas s'adapter à la laïcité mais voudraient que la laïcité soit adaptée à leur religion
Les différences oui, la diversité non
La république admet les différences mais pas la diversité : la diversité n'est pas la source de l'égalité des droits, c'est même tout le contraire quand il s'agit de faire respecter l'égalité femmes-hommes, mais pour certains de « nos bien pensants » le rappeler serait une position émanant de personnes xénophobes ou ethnocentristes
Concernant le MRAP, ma position est inchangée, je considère que le MRAP pratique un antiracisme à géométrie variable ;
et cela, aussi longtemps que cette association n'admettra pas, que sacralisée par la religion musulmane, clamer « la femme inférieure à l'homme * » ( * voir extraits du coran : http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/ ) est, avec le nazisme, un FAIT de racisme majeur à notre époque, au-dessus de toutes les autres formes que prend le racisme ;
que la recrudescence de l'antisémitisme, dans notre société, est entretenue très très majoritairement par des musulmans, ( pour quelques rares et anachroniques Jean-Marie ), inspirés par des « textes sacrés » d'une part et d'autre part se servent des idéologies de la volonté matérialiste de domination générées par le coran et la sharia à l'encontre des non-musulmans dans les pays dont ils sont ( ou leurs parents ) originaires – cette association sur son site se sert du concept fallacieux d'islamophobie, mais se garde bien de créer ( notamment ) une rubrique athéophobie car elle serait obligée de faire état, quasi quotidiennement, de la criminologie islamique dans tous les pays où dominent les islamistes
Prétendre que la république est la cause de replis identitaires c'est tenter d'affaiblir la république 
Pour la classe politique, ne pas traiter correctement la formation, l'éducation et l'enseignement sans céder aux demandes de privilèges émanant des hiérarchies monothéistes [ *1 ] relève du même niveau de faiblesse que la complaisance faite à l'égard des violences urbaines : voler est un délit, certes, qui doit-être sanctionné, mais ces actes, en aucun cas, ne peuvent pas être confondus avec une violence urbaine relevant exclusivement de l'inculture : l'agression physique des personnes pour les voler ou pour toutes autres raisons
[ 1 ] Récemment on a vu des fanatiques religieux réclamer ( dont, notamment ce qui est un comble, une représentante, Dounia Bouzar, siégeant dans le pseudo '' observatoire de la laïcité '' ) l'enseignement de l'histoire des religions à l'école mais pas l'enseignement de l'histoire de l'athéisme ou des philosophies* non matérialistes de la volonté de domination (* libertaires et hédonistes )
La Laïcité, en matière d'égalité femmes-hommes, libère les femmes des traditions patriarcales
La république ne fait pas de distinction d'origine, de race, de religion : les valeurs républicaines issues des '' Lumières '' sont universelles, c'est en ce sens que, dans notre pays, les lois féministes d'égalité des droits entre femmes et hommes parce qu'elles sont laïques, sont, à notre époque, les lois majeures du '' vivre ensemble '' :
Hors la classe politique « républicaine » dans son ensemble, pour des raisons idéologiques post-coloniales ( la craintes de stigmatiser « nos gentils ex-colonisés »), depuis plus de 20 ans, entrave la cohésion nationale pour ne pas avoir ( entre-autres ) combattu sans faiblesse le port du voile, l'excision ou le mariage forcé ( ou encore la polygamie institutionnalisée dans d'autres pays en refusant l'accès de notre territoire à ces populations )
Sur l'immigration je vous réitère ma position : déclarer une pause, ramener l'immigration à presque zéro, durant les quinze ou vingt ans à venir, ou aussi longtemps que le chômage ne sera pas réduit à moins de 400.000 personnes, qu'il y aura, dans notre pays, plus de huit millions de personnes précarisées et sans que soit réglé le problème criant de gens mal logés ou pas du tout logés ( ce qui n'empêche pas, notre pays, de participer au développement des pays d'où partent les migrants européens de l'Est ou du reste du monde ) - cela signifie, abandonner l'Europe politique [ *2 ] pour une coopération économique des nations et par voie de conséquence remettre des douaniers à nos frontières
[ 2 ] à l’exception de Erasmus qu'il faut au contraire développer )
Un autre exemple de l'absurdité de l'Europe politique ; français et allemands fabriquent chacun de leur coté un TGV, alors qu' une Europe économique est exemplaire sous le drapeau d'Airbus
Si Alstom et Siemens avant réalisé en commun un TGV, aujourd'hui ce doublon européen ne ferait pas l'actualité
Suites : Polêmikôs, articles précédents ( 2 )
http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Pol%C3%AAmik%C3%B4s+2
ou sur :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/06/10/polemikos-2-5388152.html
Crab 21 Juin 2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.