dimanche 20 juillet 2014

Une religion raciste

Hamda Saïd



Tunisie - Le Mufti de la République : L’islam est innocent des actes perpétrés par les terroristes 18/07/2014 12:21
Suite à l’opération terroriste, commise au cours de la soirée séparant mercredi à jeudi 17 juillet 2014, contre les unités de l’Armée nationale, le Mufti de la République, Hamda Saïd s’est exprimé dans un communiqué rendu public, vendredi 18 juillet 2014

Hamda Saïd a ainsi appelé les Tunisiens à faire face à ce dangereux fléau « étranger à la religion et à la société », affirmant que l’islam est innocent des ces actes criminels, n’ayant aucun fondement dans le Coran. Le mufti a d’ailleurs cité des extraits du texte sacré et de la Sunna témoignant de l’interdiction de s’entre-tuer entre musulmans - source la presse de Tunisie

Une religion raciste
L'islam est innocent c'est son « fatum », s'il faut en croire qu'il interdit de s'entre-tuer entre musulmans, puisque le claironne à la ville et au monde ce « grand savant » ou hautement « brave mufti », une façon « universaliste », donc sans aucun doutes de rappeler pourquoi l'islam n'interdit pas de tuer les incroyants, les juifs, les non-musulmans, les apostats, les homosexuels, de lapider des femmes ni la pratique des crimes d'honneurs, ou dans le « meilleur des mondes islamiques » de les emprisonner ; donc en résumé, faut bien comprendre '' musulman '' est une « race supérieure » - ceci est donc une raison majeure, très islamique et islamisante pour ne pas s'entre-tuer entre musulmans
Un dieu musulman qui, en outre, fait de la femme une race inférieure à l'homme puisque le coran « parole révélée d'Allah » s'adresse aux femmes à la troisième personne, jugez vous-même :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/
Citation : un peu de linguistique
Par Amazigh - 19-07-2014 09:57 ( internaute tunisien )
Chaque révolution a engendré son lot de nouveaux mots traduisant l'esprit propre à chacune d'elle.
Or, la tunisienne brille par la pauvreté de son lexique révolutionnaire qui est plutôt à contre-courant des idéaux dont on a affublés la révolution et qui en dit long sur l'absence d'une véritable âme révolutionnaire. Une litanie de mots qui fait son entrée en force dans le langage tunisien depuis la chute rocambolesque et ubuesque de Ben Ali et qui laisse augurer un virage à 180° des mœurs de la nouvelle société tunisienne qui se dessinent sous l'impulsion de l'architecte-imposteur Ennahdha.
Un vocabulaire puisé dans le patrimoine linguistique wahhabite tel que le propage son fer de lance Ennahdha, la filiale tunisienne de la Qaïda, .
Ainsi depuis la date du 14 janvier 2011, le langage tunisien est pollué par des nouveaux termes et expressions moyenâgeux, barbares empestant la haine de l'autre et synonymes de violence : exciser, lapider, mutiler, couper, amputer, racketter, lapider, crucifier, tuer, purifier, haïr, exterminer, djihad, voiler, safirat, aawra, salaf, la bataille de Badr, vitrioler, djihad nikah, véroler, étrangler, intimider, messianisme, conquête cosmique, kaffer ou mécru, châtier, tartour, amis de la Syrie, choléra, peste, malaria, pénurie d'eau, vouer aux feux de l'enfer, blasphémer, sacrilège, hallal, haram, maudire, tamarrod, dhimmi, soumission, sale juif, ta mère la juive la pute, bâtard d'un kapo, l'étendard noir de l'islam, agréer, abolition des frontières, naître musulman, promotion du vice, répression de la vertu, islamiser l'espace public, mutiler, répudier, violence, intolérance, reléguer, polygamie, mère-célibataire, mariage coutumier, mariage mayssar, enrégimenter, taghout, endoctriner, manipuler, castrer, aliéner, pédophilie, réaction, awra, safirat, enfer, paradis, jawaz al motaa, jawaz al myssar, tourisme halal, fi sabil Allah(sur le sentier d'Allah), martyr, libération de la Palestine, oumma, califat, frère musulman, couleurs de l'Islam, salaf salah, gourdin, purification,profanation, Mozzah la mère des croyants, tartour, lâcheté, hérésie, dogme, wahhabiser, gourou, terre d'Islam, phobie de la patrie, brûler les incroyants, inquisition, appel au meurtre du juif, takbir, vénérer, taghout, idolâtrer, sacraliser, vice, vertu, prédication, suzeraineté, fidèle, panarabisme, barbe, nikab, Qatar, kamiss, hijab, tawheed, la fraternité islamique, quémander, fabuler, habib Allah(amant d'Allah) panislamisme, anathème, apostasie, valeurs du sacré, fatwa, tribunal d'inquisition, résignation, zakat, conservatisme, immuabilité de l'ordre social, Dieu aime les riches, insécurité, choléra, complément, prosélytisme, Allah Ghaleb, mariages collectifs, circonsicions et mariages collectifs façon secte Moon, voter pour Dieu, adhab al kabr (tourements de latombe) labourer le corps de la femme, coupable d'être victime de son viol, violer en toute immunité religieuse, charia, tout est à dieu et rien aux hommes, obscurcir, obstruer, l'islam ou la mort, vouer aux gémonies, bénir les mères qui donnent des vaillants combattants à Allah, 72 houris, gagner 29 marches pour le paradis en priant à la mosquée, clouer au pilori les femmes qui ne donnent pas de la chair à canon à Dieu, stigmatiser les femmes travailleuses, pureté du sang musulman, exalter, encenser, glorifier, etc'. Des mots comme dignité, égalité, travailler, aimer, tolérer, résilience, modernité, démocratie, laïcité, vivre ensemble, justice sociale, citoyenneté, équité, liberté, fraternité républicaine, patrie, souveraineté, droits de l'homme, modernité, majorité, discernement, épanouissement, bien commun, éducation, formation, générations futures, bien-être, respect, etc' sont tabous et contraires aux fondements de l'Islam et par conséquent violent les valeurs du sacré.
La nouvelle Tunisie musulmane wahhabisée est en marche sémantiquement.
Elle répond enfin aux exigences de son identité arabo-musulmane, celle qui la conduit inexorablement sur la voie des enfers dantesques. Fin de citation


La même chose écrite, dans notre pays, par une française ou un français je vous laisse deviner les suites (…)
Ne manquez pas de faire lire cet historique pamphlet, histoire de leur donner un peu de vocabulaire, à nos islamo-gauchistes et plus particulièrement à nos « élites médiatisées de la société civile ou politique »
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/
Crab 20 Juillet 2014
Suites :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/05/aymeric-caron-suite.html
ou sur :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/05/05/aymeric-caron-suite-5362265.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.