vendredi 15 août 2014

France


Maryam Mirzakhani, 37 ans, iranienne et professeur à Stanford aux Etats-Unis



 Photos : captures d'écrans

Le droit de ne pas croire ou de croire, c'est le visage sans voiles ou ce qui fait l'identité culturelle de la France ;
mais rien, dans notre pays, ne justifie au nom d'une idéologie masculine négative sexiste, guerrière et anti non-musulmans* (* : coran ) d'accepter l'inégalité entre femmes, ni entre femmes et hommes, ni entres citoyens
Dans le pays des '' droits de l'homme '' et des '' droits des femmes ''
le phallocrate foulard islamique symbole des discriminations sexuelles et de l'interdiction xénophobe de l'apostasie n'a pas place en France ni dans aucune société démocratique soucieuse de rappeler que les lois civiles sont le principe de gouvernement du peuple et non le privilège de telles ou telle catégories de citoyens, et ne peut être admis, dans tous les cas, au nom de la liberté religieuse ou d'une liberté religieuse inventée de toute pièce dans le but d'asseoir, encore à notre époque, la suprématie de l'homme sur les femmes – Crab 15 Août 2014
Suites :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/08/quand-un-voile-ne-brouille-pas-lesprit.html
ou sur :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/08/13/quand-un-voile-ne-brouille-pas-l-esprit-des-femmes-5427479.html



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.