samedi 27 septembre 2014

Congé parental


Projet de loi
Le gouvernement envisage de réduire de moitié la durée du congé parental de trois ans à dix-huit mois pour les mères, en contrepartie, les pères pourraient prendre eux aussi ce congé pendant un an et demi pour élever leurs bambins
°
Les conservateurs reproducteurs patentés n'y voient que financièrement des économie voulues par le gouvernement Valls ;
pour ma part c'est plutôt une bonne nouvelle, un bon projet de loi, de bon sens, puisqu'il aura pour effet ou conséquence directe la baisse de la natalité ;
compte tenu de l'état de l'emploi et des précarités préexistant dans les populations de notre pays, il est mieux de décourager ou de rendre plus adaptée ou réaliste l'évolution de la croissance démographique
Je suis toujours autant navré de voir devant les grilles des écoles 95 % de femmes avec leurs enfants, un état de fait symptomatique d'une société qui va mal et s'appauvrit culturellement ;
en outre un état de fait révélateur d'une société, s'appuyant sur tous les conservatismes gâteux, d'un autre âge, pour afficher dans ses grandes lignes politiques ou politiques publique un mépris des femmes et indirectement des hommes qui ne veulent pas eux non plus évoluer dans ce modèle patriarcal qui n'en fini jamais d'agoniser : les femmes à la maison la place de l'homme à l'extérieur, une division sociétale, la plupart du temps plus particulièrement nuisible aux femmes éprises de liberté et d'autonomie


Cette loi, une fois votée, rendant obligatoire le partage moitié moitié du congé parental entre la femme et l'homme aura pour effet d'accélérer l'égalité femmes-hommes, et ce dans la mesure où dans ce contexte nouveau la société des attardés ne pourra plus se contenter de payer le salaire des femmes inférieur à celui des hommes
°
Appel aux femmes
Femmes ne laissez plus conditionner vos fillettes dans le seul devenir de mère, c'est aussi nocif pour leur avenir de femmes que l'impact ségrégatifs des jouets roses et bleus dans l'entendement des garçonnet ou des fillettes
Pour vous mêmes femmes, il n'est en rien obligatoire d'être de « bonnes mères », au contraire soyez de « mauvaises mères », vous aurez, soyez en sûres la gratitude de vos enfants, ceux-ci une fois devenus adultes
Allez courage, aidez-vous comme vous aidez les autres à jeter dans les poubelles de l'histoire les patriarcats, tous plus ou moins sacralisés, mais tous aussi nocifs que dérisoires !!!
Crab - 27 Septembre 2014
°
Suite : En prenant les chemins de traverses
L'allaitement maternel, c'est ce qu' « ont trouvé de mieux » les ennemis de la liberté pour que les femmes restent à la maison
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/le-conflit-la-femme-et-la-mere/



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.