dimanche 26 octobre 2014

Mères dévoilées


Il semblerait que nombreux internautes aient été scandalisés par la Une de Charlie Hebdo, ( datée du mercredi 22 octobre 2014 ), au sujet de Boko Haram - nous dit-on ;
pourtant c'est un devoir et le « minimum syndical » que l'on puisse faire quand il s'agit de défendre les valeurs de la république à seule fin librement d'entreprendre la déconstruction d'une idéologie religieuse* ( * le coran ), et de loin la plus phallocrate de toutes ces mêmes internautes jugeant le dessin islamophobe et ( sans rire ) de le taxer de raciste ( islamophobie ou racisme, de toutes façons pour ces actionnaires, c'est kif-quif )
Marrant, marrant, de noter que ces gens là n'ont rien compris, au grand jamais, pour toujours égaux à eux-mêmes - ces gros bêta ne changeront jamais
Qu'objecter à cela ?
Bon, enfin, rien n'interdit d'essayer : voyons, voyons, voyons mes petits QI de la toile, quel manque d'attention, enfin, enfin, il s'agit d'un acte manqué qui en principe n'aurait pas dû échapper à votre imperturbable vigilance ;
bon, allez, n'en parlons plus, j'vous dis tout : '' Riss ne voulait pas parler des lycéennes du Nigeria, mais de ces mères voilées ( de France ) '' qui profite de l'opportunité de participer à l'encadrement des '' sorties scolaires '' pour se livrer, sans le plus petit scrupule, devant des enfants en bas âges au pire de l'observable, dans notre pays, prosélytisme religieux en dissimilant leur chevelure enveloppée dans un phallocrate voile islamique – cela s'entend, un voile payé avec les allocs
Les femmes qui réussissent pour le bien des femmes et des hommes - documentation :
http://crab.painter.free.fr/textes/Femme_et_entrepreneure.odt
°
Mères dévoilées, suite :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/la-laicite-selon-najat-vallaud-belkacem.html
ou sur :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/24/la-laicite-selon-najat-vallaud-belkacem-5475426.html



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.