samedi 18 octobre 2014

Transition énergétique


« L' Assemblée démontre que l’on peut réconcilier la croissance et l’énergie, que l’on peut inventer notre futur » - Ségolène Royal
Mimétisme violent
À l'Assemblée Nationale, miné par un incurable infantilisme, l' UMP, le Front de gauche et une partie de l' UDI ne votent pas cette excellente loi sur la transition énergétique
Citation :

" L’humanité peut survivre à cette crise écologique "

[ … ]
Quelles sont les actions les plus urgentes à mettre en œuvre ?
Outre la perte de biodiversité, le problème majeur, c’est le réchauffement climatique. Au-delà d’un réchauffement de plus de 2 degrés, ça va devenir difficile à vivre …Ce n’est pas populaire mais il faut trouver de l’argent. Il faudrait revoir la fiscalité. C’est une difficulté pour les politiques confrontés à l’impopularité et un des problèmes de la démocratie. Elle gère mal le long terme. Or, les enjeux en matière de développement durable concernent l’avenir des humains - Hubert Reeves
...d'où l'utilité de venir à un mandat unique de sept ans non renouvelable, de voter en suivant, et le même jour, pour les régionales et les législatives ( les départements et le Sénat étant supprimés )
°
Une loi définissant le nouveau modèle français
Cette loi marquera fortement ce début du XXIe siècle, comptera parmi les lois qui ont contribué à changer positivement notre société, peut-être comparée à ce qu'un gouvernement à proposé de mieux depuis la loi sur la laïcité en 1905 : la loi Simone Veil ( IVG ) et plus récemment la loi Christiane Taubira ( mariage pour tous ) auxquelles il convient de rappeler, grâce à Robert Badinter, l'abolition de la peine de mort pour ne citer que les rares lois civiles humanisant issues de quelques-uns des bien trop rares moment de grands débats publics qui ont « agités » notre pays contre ce que l'on peut appeler les minorités vivant dans l'illusion ou la superstition
Dans la presse, les généralités, citation : Le projet de loi prévoit de réduire la consommation énergétique finale de 50% en 2050 par rapport à 2012 ;
diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2050 ; porter le rythme annuel de baisse de l'intensité énergétique finale à 2,5% d'ici à 2030 ;
réduire la consommation d'énergies fossiles de 30% en 2030 par rapport à 2012 ; porter la part des énergies renouvelables à 23% de notre consommation énergétique finale brute en 2020 et à 32% en 2030 ( elle était de 13,7% en 2012 ).
Le texte prévoit enfin de faire revenir la part du nucléaire dans la production d'électricité de 75% à 50% à l'horizon 2025 - source le Figaro
Pour ma part je m'inscris favorablement dans les détails de la loi, notamment par l'obligation de réaliser des travaux de rénovation énergétique : je retrouve dans le texte toutes les propositions de réalisations ou de travaux économes en énergies dans la construction neuves ou dans la réhabilitation des bâtiments anciens ( d'avant 1976 ), que, dans le cadre des missions de sensibilisations des élus, des professionnels et des particuliers qui m'étaient confiées, je défendais depuis fin 1979 ( époque où j'intervenais en vacations, à mi-temps en sus de mes autres activités libérales, pour le compte d'un Conseil d'Architecture, de l'Urbanisme et de l'Environnement d'un Département localisé en Métropole )
C'est avec justes raisons que la transition énergétique est présentée comme l'un des enjeux majeurs de notre pays sinon le plus important, lire l'essentiel du texte de loi sur :
°
Suites : Fausses rivières - vraies pistes
ou sur :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/10/08/fausses-rivieres-vraies-pistes-5463766.html
Crab 18 Octobre 2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.