samedi 8 novembre 2014

La Famille


Province du Yunnan : Yongning en chinois signifie « sérénité éternelle »,
 les femmes Moso sont des femmes nettement plus épanouies que les .../...
°
Réponse à une lectrice canadienne
Madame, suivant vos bonnes intentions à mon égard, je me permets de vous demander de bien vouloir noter que je n'éprouve nul besoin de réconfort dans la mesure où je ne vis pas dans l'illusion ;
j'observe que votre vision patriarcale ( ou chrétienne ) de la famille vous empêche de voir que la notion de famille « occidentale » n'est rien de plus qu'une construction intellectuelle, compte parmi les « modèles patriarcaux connus » pour le plus parfait exemple de déni de la nature de l'animal humain ... et c'est en ce sens que vous ne comprendrez jamais rien aux sexualités des hommes et des femmes, ni en outre de constater à quel point, d'années en années les sexualités des femmes se rapprochent de celles des hommes - ma démarche « personnelle » rejoint avec ma plus grande estime dans sa globalité la position féministe de madame Élisabeth Badinter
D'autre part : La drague et la séduction sont un art de vivre. Les amants ne vivent donc pas ensemble. Les femmes Moso nous affirment que cela garantit la paix dans le foyer - elles sont adorables !
Madame, je reste à votre disposition quand il s'agit de partager les idées dans le but de nourrir le débat public


Chez les Moso, la prostitution n'existe pas : hommes et femmes peuvent avoir autant de relations qu’ils le désirent, et changer à volonté, sans avoir de comptes à rendre à personne. Seul l’inceste matrilinéaire est interdit et puni de mort, suites : Moso, une société sans pères - L’oncle et la mère, chefs de famille
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/05/versus-contrepoint-de-vue-sur.html
ou sur :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/versus-contrepoint-de-vue-sur-l-homophobie/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.