samedi 17 janvier 2015

Le Phénix, toujours renaît de ses cendres


Gravure XVIIIe siècle, le Phénix renaît de ses cendres, BNF, Paris
La gravure représente la ronde des ânes autour d'un bûcher
de livres dont s'envole le phénix
°
Le moi profond, son esprit tel le Phénix sûr de son immortalité illustre parfaitement la qualité et la parenté de tous les Charlie présent, rassemblés le 11 Janvier dernier
Toutes et tous venus pour rappeler que la liberté d'expression ne se négocie pas, les cérémonies marquant l'enterrement des Charlie se sont déroulées dans une atmosphère ou régnait une ferveur tranquille reflet du refus de se laisser emporter par la peur, à comparer avec la fureur barbare des hordes qui se sont manifestées dans le pays esclavagiste de la Mauritanie musulmane qui vient de condamner dans la joie populaire un athée et deux militants anti esclavage à la prison
Je ne vois pas l'intérêt, déferlant dans la rue, devant les ambassades ou les églises, d'évoquer les habituels hurlements de haine émanant des fous de dieu, soutenus hypocritement par une masse d'individus parmi les soit-disant modérés ( '' genre ' on ne touche pas aux religions sinon ''…) peuplant le '' monde acculturé '' des pays dominés par les musulmans
N'en déplaise aux T. Ramadan et consorts, ce sont bien essentiellement des musulmans qui créent le désordre dans notre pays
Il suffit de se rappeler les déclarations de Dalil Boubakeur qui estimait que Manuel Valls ne comprenait pas que la laïcité n'était pas adaptée à la religion musulmane pour comprendre que, devant, une fois de plus, un journaliste béat, des fanatiques puissent ( comme Tarik Ramadan ) venir expliquer sur une chaîne « d'information » non-stop, qu'il faut enseigner les religions à l'école tout en se gardant bien de proposer l'enseignement des modes de pensées de l'athéisme
L'élévation de l'esprit, l'équité, le génie, la créativité, au service du bien public ne dépend pas des religions, mais de l'enseignement ou de l'instruction
Dans les cours d'histoire, en primaire ou au collège, pourquoi mentionner Voltaire sans raconter l'humaniste Jean Meslier ?
Pourquoi évoquer la '' Terreur '' avec Robespierre sans citer la place dans la révolution qu'occupe la vraie républicaine, donc logiquement féministe Olympe de Gouges ?
Ect. Le 25/09/2014, j'écrivais :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/09/25/imperatix-5454860.html
Dans notre pays l’espace public appartient à tous les citoyens et ne se négocie pas entre « communautés » comme le réclament les organisations musulmanes ;
je le dis hautement, c'est le silence d'une grande partie des laïcs qui aujourd'hui n'est pas ou n'est plus représentatif de ce que pense ou veut pour notre société la majorité de nos compatriotes : c'est ce que les françaises et les français ont avec le sens de l'honneur rappelé le 11 Janvier dernier
Une grande partie de la classe politique, une partie de l'élite dans la société civile au nom d'un anti racisme dévoyé tente d'empêcher la critique du raciste ( entre autre antisémite ) et sexiste coran par peur de stigmatiser une population «  ex-immigrée » que l'on taxe bien trop rapidement de musulmane alors que chacun de nous connaît des arabes, des perses ou des africains noirs incroyants, agnostiques ou membres d'autres confessions
Exemple de ce qui est incompatible avec les valeurs républicaines :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/
Crab 17 01 / 2015
Déroulés des articles :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/11_janvier



Dernières nouvelles :
Aussi longtemps que l'islam ne fait pas son travail d'exégèse, rien ne peut venir de nouveau sous le soleil du désert culturel islamique : le coran demeure une offense faite aux femmes, aux athées, aux juifs et aux homosexuels
Acculturés des musulmans menacent de brûler une église en Italie parce qu'il y ont découvert une peinture représentant Mahomet datant du XVe siècle
La France et la laïcité constituent une exception. Connaissez-vous beaucoup de pays où l'on puisse vivre sans dieu ?
Monseigneur Dubost, ce matin sur Europe1: " Nous ne reconnaissons pas un vrai respect des religions ", dit-il, puis dans la foulée propose l'enseignement du fait religieux à l'école : sur ce sujet, comme tous ceux des fous de dieu qui se précipitent sur les radios ou les plateaux de télévisions il se garde bien de proposer d'enseigner le fait athée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.