vendredi 27 mars 2015

Michel Onfray et Alain Juppé


Sur le plateau du Grand Journal de Canal+ ( 25 Mars ), Michel Onfray de demander comment peut-on dire que l'islam est compatible avec la République si on n'a pas lu le Coran - à cet effet pour Alain Juppé de brandir un document de Fondapol, l'association de Dominique Reynié dont ses connaissances de l'islam sont pour le moins plus que sommaires, d'ailleurs c'est bien le moins que je puisse dire de ce politologue habitué à se produire sans contradicteurs sur les plateaux de télévision
En réalité ce texte de Fondapol, comme souvent en la matière, est un déni de la réalité des sourates du « livre sacré », relève d'une sorte de bricolage sans autres fonctions que de tenter de faire accroire cette contrevérité que dans le coran rien ne justifie l'inégalité femmes-hommes *1
( Petite aparté : - A Montpellier, l’imam Khattabi déclare que « les femmes sont égoïstes par nature, elles nient le bien que les hommes leur font »
« Peu importe tout le bien que vous ferez à une femme, elle le niera. Son égoïsme la poussera à le nier »
Mais encore « notre imam » de préciser sur le mariage : « Lorsqu’une jeune fille se voit proposer un mari, son silence vaut acceptation » - il faut observer que c'est ce que dit tout violeur de sa victime - '' elle s'est laissée faire sans rien dire '' - mais selon cet individu : « l'islam a permis aux femmes de relever la tête » - grâce à lui, désormais, nous savons que l'islam est l'avenir de la femme - )
*1 - Si vous voulez en savoir plus sur l'immense générosité dont on fait preuve envers les femmes les hommes rédacteurs du coran :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/
Sur le plateau, quand le philosophe Michel Onfray fait observer à Alain Juppé : « Je trouve qu’aujourd’hui, se permettre d’avoir des avis sur l’islam sans avoir lu le Coran, d’avoir des avis sur l’islam sans avoir lu les hadiths du Prophète, d’avoir des avis sur l’islam sans avoir lu une biographie du Prophète, c’est comme parler d’un film qu’on n’a pas vu… », aussitôt, ce dernier s’est cependant justifié et là c'est tout à son honneur : « J’ai essayé et je n’y suis pas arrivé, parce qu’en réalité, c’est illisible ».
( C'est vrai, je confirme ce que dis Alain Juppé, ce livre compte parmi les plus mal écrit qu'il m'est arrivé de lire, qui plus est, il n'est pas seulement une montagne d'indigence, il est carrément imbuvable  - La structure du texte n'est qu'une litanie de menaces, de répétitions et d'injonctions )
Néanmoins en fin de discussion, Alain Juppé s'engage à lire le « texte sacré » de l'islam, il promet de lire le Coran
L'islam la plupart du temps une théocratie, une religion déclarée divine à travers le coran, ce qui le soustrait à la critique athée ou autre, n’acceptant pas la séparation du pouvoir politique ou temporel et le pouvoir spirituel ou religieux, ne peut tolérer l'installation d'un régime laïc
Dans notre pays, grâce à la neutralité de l’instance politique la démocratie ( ou la République ) dans tous ses acquis positifs, non seulement dans l’ordre de la liberté politique mais aussi dans celui de l’égalité sociale, s’est construite contre la religion et non grâce à elle
'' point de contraintes en religion '' s'interprète, la plupart du temps, d'une façon plus que douteuse, en cela considérer comme l'affirme Michel Onfray que cette injonction pourrait-être le point de départ d'un islam tolérant compatible avec les valeurs de la république, c'est à mon sens, de sa part, aller un peu vite en besogne, suite, '' Point de contraintes en religions, sur la page '' :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=point+de+contraintes+en+religion
ou sur
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/point-de-contraintes-en-religion/
Crab – 27 Mars 2015



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.