lundi 20 avril 2015

Dieu à l'École


François Hollande et les religions
« En France, on peut se moquer des religions, de toutes les religions. C'est même un principe de liberté. Il n'y a pas dans le droit français l'interdiction du blasphème qui peut exister dans d'autres pays. En revanche, on n'a pas le droit d'appeler à la haine d’une religion ou d’une catégorie. C'est pour ça que Charlie, quand il y a eu un doute, a été traduit devant les tribunaux et n'a pas été condamné, et que Dieudonné, dans certaines circonstances, sur certains propos, a été condamné » - F. Hollande
°
Ne pas appeler à la haine d'une religion, comment faut-il l'interpréter ?
Après les autres monothéismes, déconstruire une religion de l'irresponsabilité ( coran + la vie non exemplaire du prophète ), je ne me prive pas de le faire - est-ce appeler à la haine ou participer en toute conscience à faire détester une religion sociétale sans autre objet que de sacraliser ce qu'il y a de pire dans les patriarcats ? *1
*1 : http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/
Rien ne change dans le discours des socialistes dont les derniers propos du Président n'y manque pas, toujours la même ambiguïté dans ce petit monde coupé des réalités qui n'en finit jamais de trahir la laïcité pour laisser planer le doute sur le droit de procéder à la critique athée et féministe de ce qui justement n'est en rien respectable, ce qui donc concerne le droit de critiquer librement tous les « textes sacrés » mais aussi les positions publiques sexistes, athéophobes, homophobes, xénophobes et anti-laïques émanant des hiérarchies monothéistes
Le chef de l'État s'est prononcé pour un enseignement laïque de l'histoire des religions, pour comprendre " comment sont nées les religions, qu'elles viennent du même tronc ". " Quand on comprend, quand on sait, on est plus solidaire par rapport à certains faits ", assure-t-il
°
Tronc commun pas tronc commun les religions quoi qu'il en soit divisent et sont à la source du racisme et du sexisme - l'athéisme, quand une française ou un français sur deux se déclare sans religion, est considéré par la classe politique comme quantité négligeable
C'est un fait, une fois de plus F. Hollande comme ses prédécesseur ( de droite et de gauche ) s'apprête contre la laïcité, '' au nom du ciel '' à renforcer, digne de l'ancien régime, des privilèges terrestres dors et déjà préexistants dans certaines régions de notre pays, et ce n'est toujours pas dans ses cartons, il ne se prononce pas, en contrepartie du fait religieux, pour l'enseignement du Fait Athée à l'école
Prendre en compte les philosophies athées participerait à l'éducation à la citoyenneté, dépasserait, encouragerait bien au-delà de l'école la construction d'une société privilégiant la vie ICI et Maintenant vécue pleinement dans les meilleures conditions, sans se bercer dans de faux espoirs d'accéder à la vie éternelle après la mort, enfin délivrée d'illusions pour viser le bien-être commun au quotidien*1
Un enseignement qui pourrait commencer avec Leucippe*2 ( 5e siècle avant notre ère ), Démocrite, Épicure*2 et Lucrèce...suivi des grandes étapes, de la chronologie des moments charnières de la pensée critique athée jusqu'à notre époque
*2 : « aucune chose ne naît en vain, mais tout naît d'une raison [ ou « du dire »] et sous la nécessité » - Leucippe -

*1 et 3 : « La mort supprime toutes les sensations, il n'y a rien à craindre de la mort !... - Épicure
°
Suites 1 : Académique forfaiture
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/04/academique-forfaiture.html
°
Suite 2 :
Polêmikôs 2015
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/04/polemikos-2015.html
ou sur
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/15/polemikos-2015-5603758.html
Crab – 21 Avril 2015



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.