vendredi 10 avril 2015

Le grand pardon


Détesté, considéré par les idéologues de la chrétienté comme un fou, un frénétique qui fait des hommes des possédés, qui les rend à la sauvagerie, qui leur fait répandre le sang, mais pire que tout rappelé, rabâché par nos « gentils et vertueux chrétiens », qu'en Argos il rendit les femmes démentes*0 Dionysos dieu de la sève rit dans sa barbe, il n'était pas seulement le dieu des extases et des mystères, il jouait un rôle important dans la culture grecque antique mais aussi impacte avec bonheur le monde des penseurs et des féministes de notre époque, au demeurant, n'était-il pas le patron de deux grands festivals d'art dramatique, les Lénéennes et les Dionysies urbaines ?

*0 : en référence à Lysistrata de l'ironique Aristophane, seule comédie où un mari et sa femme interviennent pour la première fois ensemble à l'assemblée ( l'Ekklésia ), conséquence de la mobilisation des femmes lassées de la mauvaise gestion masculine des affaires publiques - serait-cela le point de rosée de la démence des femmes ?

°
Dans le monde des bobos en proie à une « judicardite » aiguë, hier lors de l'émission '' 28 minutes '' ( 9 Avril ) c'était en réalité la 29e minute des bigots, dans leur délire chrétien, estimaient que le sort des chrétiens d'Orient laisse nos compatriotes indifférents, puis en suivant d'exposer sans être contredits que les françaises et les français dans leur majorité en seraient encore à voir la religion à travers le prisme des croisades, de l'inquisition et des bûchers de la sorcellerie sans comprendre que ces temps là ont pris fin depuis que l'Église* a demandé pardon ( * : Jean-Paul 2, en mars 2000, pour les crimes commis par l'Église et la « purification de la mémoire», qui « demande à tous un acte de courage et d’humilité pour reconnaître les fautes commises par ceux qui ont porté et portent le nom de chrétien »)
– pour nos bigots de conclurent que depuis « ce grand pardon » l'Église a changée pour devenir respectable...un peu comme le FN
Ces gens là ne doutent de rien, ont du mal à saisir que de plus en plus de personnes largement majoritaire dans notre pays savent que la religion est en Occident déspiritualisée depuis le 4e et 3e siècle avant notre ère, que depuis Épicure et Lucrèce la spiritualité c'est la vie de la conscience, que la religion n'a plus, loin s'en faut, le monopole de la spiritualité ;
affectent de ne pas voir que l'athéisme inspiré par '' Les Lumières '', en expansion dans notre pays, participe très majoritairement à la recherche de l'Éthique contre tous les positions ou postures émanant des hiérarchies monothéistes, dont plus particulièrement les positions ou postures d'un Jean-Paul 2 qui, en son temps, a couvert la pédocriminalité des prêtres en refusant de les dénoncer à la Justice des États, sans manquer au même titre que ses prédécesseur de livrer urbi orbi, contre les femmes, ses recommandations plus inhumaines ou plus sadiques les unes que les autres en matière de contraceptions et d'IVG, dont le sexisme ou l'homophobie n'a rien à envier à l'actuel patron*1 du club des petits lapins ( *1 : François le pape des pauvre d'esprits, en outre justifiant, au nom de sa propre mère, la tuerie des Charlie ), ce dernier pape se positionnant contre le '' mariage pour tous donnant des droits, sans en enlever aux autres, à des gens dont les sexualités ne sont ni plus plus ni moins « normales » que l'hétérosexualité
Le sort des Yésidis et des Chrétiens d'Orient ne mobilise pas vraiment, çà je le constate, mais à qui la faute, la plupart des gens que je rencontre ne supportent plus les religions, combien de fois ai-je rappelé dans mes billets, je ne compte plus, que dans certains des pays dominés par les musulmans les minorités chrétiennes s'associent pour justifier l'assassinat ou l'emprisonnement des athées
Ceci rappeler, aucune des persécutions n'est supportable, mais nos bigots devraient commencer par balayer devant leur porte et surtout mieux appréhender le ras le bol de la religion qu'ils suscitent...notamment quand '' on '' constate qu'encore une fois le lobby religieux avec la bénédiction du pape s'oppose à l'abandon de la '' notion de détresse '' et l'abandon du délai de réflexion dans le cas d'IVG
Ces religieux traditionnellement et incompréhensiblement contre la puissance féminine occultée par des siècles de civilisation chrétienne n'imaginent pas que les femmes, inspirées, en parfaite harmonie avec Dionysos*2, ne se lamentent pas, le choix d'interrompre volontairement une grossesse est aussi un acte de liberté, d'appropriation de son corps et non de détresse, que le délai de réflexion est inévitable dans la mesure où dors et déjà il se passe un temps bien trop long après la première consultation dans un cabinet médical et le moment d'avorter avec l'aide de spécialistes dans les cliniques ou les hôpitaux - Crab 10 Mars 2015
*2 : « Chant dionysien » - Extrait :
— Et puisqu’on n’entend plus, ô mon Bacchus voilé,
Frissonner ton sanglot et ton désir ailé,
Puisqu’au moment luisant des chaudes promenades
 
On ne voit plus jouer les bruyantes Ménades,
Puisque nul cœur païen ne dit suffisamment
La splendeur des flots bleus pressés au firmament,
Puisqu’il semble que l’âpre et l’énervante lyre
Ait cessé sa folie, ait cessé son délire,
Puisque dans les forêts jamais ne se répand
L’appel rauque, touffu, farouche du dieu Pan,
Ah! qu’il monte de moi, dans le matin unique,
Ce cri brûlant, joyeux, épouvanté, hardi,
Plus fort que le plaisir, plus fort que la musique,
Et qu’un instant l’espace en demeure étourdi... (v. 25-38) -
Anna de Noailles

Suites :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/04/chretiens-dorient.html
ou sur
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/09/chretiens-d-orient-5600085.html


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.