vendredi 15 mai 2015

MÉDIOCRITÉ


Laïcité : une loi " Baby Loup " a minima adoptée
Le texte consacre dans la loi la jurisprudence, tant du Conseil d'État que de la Cour de cassation, sur l'application du principe de neutralité dans les structures accueillant des enfants de moins de six ans
Une gauche sans éclat
En réalité une majorité des députés ont donné, une fois de plus, l'image d'une classe politique, à l'exception des radicaux de gauche qui voulaient étendre l'obligation de neutralité à toutes les crèches privées ainsi qu'à toutes les structures accueillant des mineurs bénéficiant de financement public* ( * : CAF – État – Municipalités ), plus soucieuse de clientélisme que de servir le pays a voté le texte vidé de tout contenu polémique afin d'apaiser les esprits
Apaiser quels esprits ?
Tout personne intellectuellement honnête sait que sans l'endoctrinement des enfants dès leur plus jeune âge dans la religion - les religions, leurs dogmes et leurs rituels auraient disparus du paysage civil et politique depuis longtemps, et les hiérarchies religieuses le savent mieux que quiconque autre puisqu'elles veulent par tous les moyens faire entrer du dieu dans les écoles dont ( entre-autres ) des musulmanes jusque dans l'encadrement des sorties scolaires
Une loi pour apaiser les esprit, quand en fait il ne s'agit pour cette gauche qui, depuis plusieurs décennies, ne défend plus la laïcité pour dans l'actualité céder aux pressions d'un chef catholique qui se fait appeler '' monseigneur* '' ( * : Olivier Ribadeau Dumas ) et à un faux amis de la laïcité le bigot J.L Bianco, c'est se moquer, mépriser la conscience des parents incroyants, agnostiques ou déistes sans confessions dans un pays où plus d'une française et un français sur deux se déclarent '' sans religions '' et dont nous savons que la majorité des croyants ne pratiquent pas
La laïcité bafouée par des politicards qui pourtant, sans vergogne, sans se lasser à chacune de leurs déclarations font référence aux valeurs de la République laïque
Dans l'irrespect de la loi de 1905, la loi votée ignore l'anti-laïque Concordat, mais aussi les écoles confessionnelles majoritairement catholiques qui au passage faut le redire non rien à voir avec de soit disant '' écoles libres*1 '' car l'un comme les autres sont financés et subventionnés avec l'argent public - un détournement des impôts de tous les contribuables incroyants et croyants, une manne au profit de catégories de religieux
*1 : Dans notre pays quelques écoles sont libres : elles sont non confessionnelles, non subventionnées donc réellement libres puisque indépendantes de l'État ou des pouvoirs publics
Suite 1 :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/les-lumieres.html
ou sur
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/05/12/les-lumieres-5620621.html
Suite 2 :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/ruquier-et-les-autres.html
Crab - 15 Mai 2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.