mardi 14 juillet 2015

Femmes dans la Révolution Française


Ci-dessus : photo-montage halal réalisé par Crab
°
[ Ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire, dixit Michel Onfray ]
'' Ma contre-histoire de la Révolution française '', dans ce livre le philosophe rappelle le rôle historique des femmes girondines injustement oubliées ou volontairement ignorées, voire rabaissées depuis deux siècles
°
Il conviendrait d'ajouter à la liste des vainqueurs connue du « grand public », notamment les historiens qui ont la charge de rédiger les programmes scolaires ou les noms d'autant d'individus plus platoniciens*1 les uns que les autres et d'islamophiles comptant parmi les plus athéophobes, qui se gardent bien d'évoquer l'audace féministe et politique de la vraie républicaine Olympe Gouges ou encore de rappeler le sens profond, quand bien même il est discutable, de l'acte politique de Charlotte Corday
( *1 - platoniciens : athéophobes par « nature » : farouches ennemis de la lucidité d'un Démocrite, d'un Épicure, d'un Lucrèce... ou encore ignorants l'existence de Jean Meslier au profit du déiste Voltaire ) - sans retrancher de cette liste d'autres « belles âmes », quelques soient les circonstances qui, se prennent, certes par procuration, cela s'entend, pour des vainqueurs - - comme par exemple, dans l'actualité, le très médiatisé être suprême des petits écrans mécaniquement à durées limitées, je veux citer perché au sommet des antennes l'usurpateur Mélenchon l'inconditionnel ami de Robespierre l'homme qui au contraire des idéaux démocratiques et surtout humanistes*2 de la Révolution avait choisi la guillotine comme système de gouvernance
Plus tard '' institutionnalisation de l'infériorité de la femme '', le « grand » Napoléon, tant admiré des petits, dans son infâme code civil de 1804 annihilera tous les droits qu'avaient acquis les femmes au XVIIIe siècle pour leur conférer le statut accablant de mineures dans le but politique et sociétal d'asseoir dans la loi la suprématie des hommes sur toutes les femmes
" je n'apprécie pas les femmes qui se mêlent de politique " disait-il à la veuve du grand laïque Condorcet
L'humanité ne doit aux femmes aucune idée morale, politique, philosophique […]. L'homme invente, perfectionne, travaille, produit et nourrit la femme. Celle-ci n'a même pas inventé son fuseau et sa quenouille " Phroudon
( Le statut des femmes sera révisé très lentement par le législateur et l'égalité civile complète ne sera instituée dans les textes qu'en 1985 ! )
Dors et déjà dès le début de la révolution industrielle au 19e siècle, lors de l'émergence du prolétariat, se manifeste le rejet du féminisme par les socialistes, donc à l'époque contemporaine il ne faut pas s'étonner,  (« c'est dans leurs gênes » ), de constater depuis Jospin au pouvoir de leurs réticences à ne pas condamner pour interdire sans appel le port de tous les phallocrates voiles islamiques qui ont pour objet de sacraliser le patriarcat, bien aidés en cela par une partie des forces catholiques dites de droite
°
Quand les Louves explosent l' Hyrcanie
Charlotte Corday
'' Pardonnez-moi, mon cher papa, d’avoir disposé de mon existence sans votre permission.'' ( Lettre à son père avant d'être guillotinée )
Suite :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/50-marie-anne-charlotte-corday-d-armont/
°
" Ce qu'il y a dans le peuple de plus instinctif, de plus inspiré, ce sont les femmes. […] Les hommes ont pris la Bastille, et les femmes ont pris le Roi " - Jules Michelet
°
Olympe de Gouges
Article 1- La femme naît libre et demeure égale à l'homme en droits

Suite :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/07/30/robespierre-et-olympe-de-gouge-5419725.html
Crab - 14 Juillet 2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.