jeudi 25 février 2016

Inna Shevchenko et l’islam


Retour sur un passé récent
Inna Shevchenko : « Je ne suis pas islamophobe mais religiophobe »
Dans un tweet qui a fait polémique à l’époque, lors du débat sur le timbre, la chef de file des Femen avait qualifié ( fort justement ) le ramadan de « stupide » et la religion musulmane de « moche » - j’ajoute, en connaissance de cause à cette définition de la mahométane, religion dont le prophète n’était rien de plus qu’un chef de tribu de pillards massacreurs ni plus ni moins guerrier, ni plus ni moins sanguinaire que les autres chefs de tribus ses contemporainsque ce personnage s’est plus particulièrement distingué dans le plus caractérisé des abus de pouvoir en forçant une fillette de six ans*1 à l’épouser pour la mettre dans son lit à neuf – penser que ce pédocriminel est adulé, considéré comme un exemple, voire un model de vie est tout simplement ahurissant - ahurissant - ahurissant...
[ « Je ne suis pas islamophobe mais religiophobe », disait-elle ] - en temps que militante athée et anti-sexiste c’est le moins que puisse dire Inna Shevchenko dans la mesure où les religions ont pour socle commun le patriarcat, d'où " autant de philosophies matérialisant la volonté de domination " avec pour différences entres elles d'être plus sectaires les unes que les autres. Toutes les religions du monothéisme sont la racine de toutes les formes prises par le racisme
Islamophobe est loin d’être un " vilain défaut ", car de mon point de vue, après une lecture attentive du raciste et sexiste coran, pour une femme être islamophobe c’est naturel, c’est le contraire qui ne l’est pas ;
en effet, il ressort que le coran parle des femmes à la troisième personne et pire que tout il s’avère que l'inquisiteur ou le « savant » musulman ne rate jamais une occasion de réduire la pensée à des rites et l'identité à un voile sur la vie d'une femme - conséquence « logique » : une « culture » de la haine des femmes et des athées, avec à la clé l’interdiction de penser
Il suffit d’avoir présent à l’esprit comment les femmes arabes définissent les " codes de la famille " en les surnommant " codes de l’infamie " *3 - ni d’omettre de rappeler la tuerie des Charlie commise par des musulmans, ni les assassinats ou les emprisonnements d’athées partout dans le " monde musulman " - Crab – 26 Février 2016
*1: Aïcha
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/aicha-et-psycholucide/
*2 : Ramadan
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2009/08/27/ramadan.html
*3 : Code de l'infamie
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/07/10/code-de-l-infamie-2012-suite.html



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.