samedi 2 avril 2016

L’ordre moral


Visions morales du monde
Ambiances de discours et de débats plus moralisateurs les uns que les autres, en réalité relevant plus d’un prêchi-prêcha d’inspirations chrétiennes dans lesquels ne manquent pas de s’enfoncer quelques « mouvements féministes » peu aptes à emprunter les chemins de traverses
Réclamer l’abolition de la pornographie ne relève plus du féminisme mais de l’ordre moral ou d’un mode de pensée totalitaire
Dans le cinéma y compris pornographique, il y a de bons et de très très mauvais films, parfois infects à différents niveau de ce qui est répréhensible du point de vue de ce qui fait notre culture, notre humanisme - ainsi qu’au regard de nos lois

La morale est une affaire privée qui ne peut servir de politique et s’imposer à tous
Les tentatives abolitionnistes émanant de mouvements pudibonds, derrières lesquels se dissimulent conscientes ou inconscientes des mentalités chrétiennes fondamentalistes, n'ont rien à voir, ni de près ni de loin, avec l'action féministe pour finalement se retrouver assis à aux cotés des pires ennemis des libertés individuelles concernant tout autant les femmes que les hommes qui imaginent leurs modes de vies ailleurs que dans le cadre de la « famille traditionnelle »
Il serait grand temps que certains « mouvements féministes » se reprennent car sans restaurer un ordre social qui j’y compte bien ne verra plus le jour - dans le respect des lois, certains films peuvent faire l'objet de poursuites, dans ces cas là ce sera à la Justice trancher - Crab - 03 Avril 2016

I 
Arte – extrait vidéo :
I
Suites : Prostitution - 2016
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/prostitution-2016.html
ou sur :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/03/21/prostitution-2016-5777214.html


1 commentaire:

  1. 6 Avril 2017 - Censure et mœurs : Un sujet majeur toujours d'actualité, cependant complètement ignoré par les candidats à la fonction présidentielle

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.