lundi 9 mai 2016

Le théâtre de Dionysos


Extrait de presse :
Une collégienne de 15 ans, scolarisée à Charleville-Mézières, a été interdite de cours à deux reprises en avril au motif que sa jupe noire, jugée " trop longue," ne respectait pas la loi sur la laïcité à l'école. En portant cette tenue vestimentaire, l'adolescente, de confession musulmane, aurait affiché un signe religieux ostentatoire
[ … ]
Porter une jupe longue peut-il constituer un signe religieux ?
A priori, non. La loi n’interdit pas les accessoires et les tenues qui peuvent être portés communément par des élèves en dehors de toute signification religieuse. Ce qui est évidemment le cas d'une jupe ou robe longue noire.
En revanche, la loi interdit à un élève de se prévaloir du caractère religieux qu’il attache à cet accessoire ou cette tenue pour refuser de se conformer aux règles applicables dans l’établissement scolaire. Fin de citation
I
En réalité il n’y a qu’une seule logique, celle de l’hypocrisie du législateur qui ne peut ignorer que ce type de jupe longue n’est pas dénuée, en aucune circonstance, d’un caractère prosélyte, que le port de ce vêtement entre-autres symboles entre dans la série des assauts incessants contre la laïcité
La loi interdit à un élève de se prévaloir du caractère religieux qu’il attache à cet accessoire ou cette tenue pour refuser de se conformer aux règles applicables dans l’établissement scolaire
Les Écoles, Lycées, Universités et crèches sont toujours et toujours en premier visés par les islamistes faisant référence à des « textes sacrés » racistes, sexistes et xénophobes qui dans leurs applications strictes n’ont jamais permis de quitter le moyen-âge, et ne peuvent autoriser ni tolérer la laïcité tant à l’école ou n’importe où ailleurs dans la société
Ni aucun des voiles, ni aucune jupe longue islamique ne peut-être l’expression de la pudeur, car la pudeur c’est faire preuve de retenue, et ce n’est pas en s’affublant d’un vestiaire révélateur, dans le cas présent, d’un comportement forcément agressif dans la mesure ou il impose du dieu ou de son dieu à tous les élèves du collège que cette collégienne fait preuve de pudeur
C’est un comportement d’autant plus absurde qu’un ou une élève ne peut refuser de mettre des vêtements adaptés pour les cours de sport - short et maillots de bains - sans courir le risque, prévu par la loi, d’être sanctionné
Contre l’émancipation de l’individu et l’affirmation de la liberté de conscience qui a comme traduction politique la démocratie, les accoûtrements islamistes ne sont pas une simple affaire vestimentaire ; en effet, toutes les exhibitions de ce type de vêtement voiles et jupes islamiques, dans l’espace public, sont autant d’éléments marqueurs de division, ils sont les repères de la volonté affichée par les islamistes de détruire ce qui fait notre culture, notre humanité pour tenter d’installer une société où la liberté de conscience, les libertés individuelles et d’expression n’ont plus droit de cité
I
Repli salutaire
Thérapie par le beau, c’est survivre à l’horreur en s’immergeant dans la beauté. Telle est la solution de repli déployée par Catherine Meurisse rescapée du massacre des Charlie
Je ne peux qu’adhérer et d’autant plus comprendre ce choix, ce mode de vie, car sans les Arts, la Musique et plus particulièrement l’Opéra, il est fort probable que je ne songerai même pas, même au nom de la liberté d’expression, à écrire une seul ligne pour faire la critique athée des mortifères religions du monothéisme ni ne trouverai la volonté d’appuyer le féminisme universel porté par celles et ceux qui se réfèrent ( ici, juste pour donner un point de repère ) à la pensée de la philosophe et femme de lettres Élisabeth Badinter
On ne naît pas féministe: on le devient, sinon on travaille à radio Vichy
Élisabeth Badinter vraie féministe dont on sait qu’elle n’a pas travaillé à radio Vichy, ce qui n’est pas le cas de Simone de Beauvoir qui elle, sous l’occupation, avait travaillé à radio Vichy, et dont certains de ses programmes en 1944 voisinaient notamment avec " la milice vous parle " et les diatribes haineuses de Philippe Henriot
Au total, ce n’est pas dû au hasard si les mouvements féministes tendance Simone de Beauvoir épargnent un absurde féminisme musulman au nom d’une critique archaïque et simpliste de l’ex-période coloniale de la France en omettant au passage de rappeler le passé esclavagiste du monde dominés par les musulmans, un passif sans commune mesure avec la traite des esclaves par une minorité de français dans des périodes où l’écrasante majorité des françaises et des français n’avaient pas leur mot à dire - la meilleure preuve en 1789, avant la terreur organisée aux antipodes des " Lumières " par des contre-révolutionnaires dans le genre de Robespierre, le peuple, dans sa grande majorité, dès sa prise du pouvoir avait aussitôt aboli l’esclavage et la traite des esclaves
Mais c’est tellement plus simple pour ces « mouvements féministes », qui ont en eux quelques choses intrinsèquement dû à l’aliénation, de s’escrimer à porter des coups directement ou indirectement au féminisme universel dans le plus grand mépris des femmes qui partout dans les mondes musulmans se battent pour toutes les femmes en refusant de s’affubler des voiles islamiques et rejettent sans faire de concessions tous les " codes de l’infamie " qui sont tous autant qu’ils sont de pitoyables émanations du cerveaux malade d’Allah
Piqûre de rappel : porter le voile, c’est rester dans l’inhibition à une époque ou la plupart des femmes sont passées à la jouissance revendiquée
Au nom du féminisme, cela vaut pour la politique, on ne peut traiter un citoyen ou une citoyenne différemment en fonction de sa religion
I
Belle Marianne, que fais-tu de ta vie ?
Dans notre pays, sans que personne ne s’en offusque, la plupart des jeunes filles et garçons n’ont lu, de la 6ème à la terminale, que trois ou quatre livres dont les auteures sont des femmes
Et comme si ce drame-joyeux ne suffisait pas, depuis un peu plus d’une quinzaine d’années, sans que les autorités publiques n’y prennent garde, les éditions financées par les pays du golfe se sont multipliées et les livres sont diffusés en Europe par le biais des mosquées plus ou moins salafistisants ou par des librairies islamiques
Cette « littérature » participe progressivement, si ce n’est déjà fait, à polluer les esprits des très jeunes enfants nés de parents qui se réclament de l’islam - actée par les pays du Golfe sans autres objectifs que de diviser, fragmenter les populations occidentales dans l’objectif final de remplacer toutes les notions conceptrices de liberté, d‘égalité femmes-hommes et de fraternité qui font notre culture, notre humanité par des idéaux d’un autre âge - - - Crab - 09 Mai 2016
I
Suites 1 :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/05/tiens-toi-droite.html
I
Suite 2 :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/04/18/dialogues-citoyens-5790061.html
I
Suites 3 :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/04/the-time-to-tweet.html


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.